Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 6 avril 2004

Authors

🌐 Canada — Projet pilote en Colombie Britannique sur la vente de cannabis en pharmacie

Le Canada envisage de rendre disponible en pharmacie de la marijuana labellisée par le gouvernement. Les pouvoirs publics mettent sur pied un projet pilote en Colombie Britannique basé le programme néerlandais.

A l’heure actuelle, un sachet de 30 grammes de tĂȘtes de cannabis sĂ©chĂ©es coĂ»te 113 dollars canadiens (1 Euro = 1.60 Dollars Canadiens), et est envoyĂ© directement par la poste soit aux patients autorisĂ©s par leur mĂ©decin Ă  consommer du cannabis soit aux mĂ©decins eux-mĂȘmes. Toutefois, le ministĂšre de la santĂ© souhaite modifier la rĂ©glementation afin d’autoriser des pharmacies Ă  stocker de la marijuana pour la vente directement aux patients autorisĂ©s et sans prescription mĂ©dicale.

Une notification officielle du changement est attendue ce printemps, permettant la vente en pharmacie d’ici Ă  la fin de l’annĂ©e. « Pour l’instant, nous en sommes encore aux prĂ©liminaires » prĂ©cise Robin O’Brien, un pharmacien qui gĂšre le projet pilote pour le gouvernement. Le projet pilote aura lieu en Colombie Britannique car l’union des pharmaciens de cette province s’est publiquement dĂ©clarĂ©e l’automne dernier favorable Ă  la vente de marijuana mĂ©dicale en pharmacie tandis que la plupart des organismes de santĂ© se prononcent contre.

(Source : Associated Press du 21 Mars 2004)

🌐 Hollande — la vente de cannabis en pharmacie moins importante que prĂ©vue

Six mois aprĂšs l’introduction de cannabis agrĂ©Ă© par le gouvernement dans les pharmacies, la demande est nettement plus faible que prĂ©vu. « La demande n’a pas vraiment comblĂ© nos attentes » souligne Bas Kuik, porte parole du ministĂšre de la santĂ©. Au lieu de 8000 patients, seulement 1000 ont franchi le seuil d’une pharmacie munis d’une ordonnance de cannabis.

La demande Ă©tant trĂšs faible, les cultivateurs agrĂ©Ă©s n’ont pas vendu Ă©normĂ©ment, ce qui les met financiĂšrement en difficultĂ©. Les cannabistrots (en anglais : coffee-shops) et les revendeurs de rue font une concurrence sĂ©vĂšre au cannabis en pharmacie. Visiblement, c’est surtout le prix Ă©levĂ© qui est Ă  l’origine de cette dĂ©saffection. Alors que 5 grammes de cannabis officiel se vendent entre 44 et 50 Euros, on peut en trouver pour moitiĂ© moins cher dans les cannabistrots. De plus, le cannabis sur ordonnance n’est pas remboursĂ© par la plupart des assurances mĂ©dicales.

Le ministĂšre de la santĂ© prĂ©cise que le cannabis vendu en cannabistrot n’est pas conforme aux exigences auxquelles les mĂ©dicaments sont soumis. Seul l’agrĂ©ment gouvernemental le garantit.

(Source : dpa [Agence de presse allemande] du 21 mars 2004)

🌐 Etats-Unis — L’utilisation mĂ©dicale de marijuana est un argument de dĂ©fense valable lors d’un procĂšs

Un juge fĂ©dĂ©ral a estimĂ© le 22 mars que la preuve de l’usage mĂ©dical de marijuana pouvait ĂȘtre considĂ©rĂ© par un tribunal comme un argument de dĂ©fense valable au cours d’un procĂšs. La dĂ©cision du Juge Nora M. Manelle suit une dĂ©cision de dĂ©cembre 2003 de la cour d’appel amĂ©ricaine du 9° canton selon laquelle la consommation Ă  des fins mĂ©dicales de marijuana sous prescription d’un mĂ©decin peut ĂȘtre lĂ©gale dans les Ă©tats ayant votĂ© les lois sur la marijuana mĂ©dicale.

Le cas d’Anna et Gary Barret, accusĂ©s de production de marijuana avec prĂ©mĂ©ditation a constituĂ© la premiĂšre occasion d’utiliser cette dĂ©cision de la cours d’appel devant un juge lors d’un procĂšs. Tous deux possĂ©daient une prescription mĂ©dicale conforme Ă  la loi californienne sur le cannabis mĂ©dical de 1996 et les agents fĂ©dĂ©raux ont trouvĂ© des centaines de plants de cannabis prĂȘts Ă  ĂȘtres mis en terre lors d’une perquisition en mai 2000

(Source : Associated Press du 22 mars 2004)

En bref

đŸ·ïž Science — maladie l’Alzheimer

Des chercheurs de l’UniversitĂ© de Naples (Italie) ont mis en Ă©vidence que le cannabidiol naturel (CBD) protĂšge les cellules nerveuses contre la toxicitĂ© de l’amyloĂŻde bĂȘta. On suppose que l’amyloĂŻde bĂȘta joue un rĂŽle majeur dans la maladie d’Alzheimer car des concentrations Ă©levĂ©es de cette protĂ©ine conduisent Ă  l’agrĂ©gation de plaques caractĂ©ristiques dans le cerveau des malades. Des Ă©tudes prĂ©cĂ©dentes avaient dĂ©jĂ  montrĂ© que les endocannabinoĂŻdes anandamide et Ă©ther noladine contraient la toxicitĂ© des amyloĂŻdes bĂȘta. (Source : Iuvone T, et al. J Neurochem. 2004 Apr;89(1):134-41.)

đŸ·ïž Science — fertilitĂ© masculine

D’aprĂšs une enquĂȘte menĂ©e par des chercheurs de l’Institut MarquĂ©s de Barcelone, l’usage de drogue ne dĂ©grade pas la qualitĂ© du sperme. 1005 Ă©chantillons de sperme d’hommes vivant Ă  Barcelone et 279 de La Coruña ont Ă©tĂ© analysĂ©s. Plusieurs facteurs potentiels ont Ă©tĂ© Ă©tudiĂ©s. Le facteur ayant la plus grande influence est la frĂ©quence d’éjaculation. Plus elle est Ă©levĂ©e, meilleure est la qualitĂ©. Les hommes consommant des drogues ont une frĂ©quence d’éjaculation plus Ă©levĂ©e que la moyenne (4,1 contre 3,1/semaine). (Source : Las drogas no afectan a la calidad del esperma, http://www.bahiademalaga.com)

🌐 Etats-Unis — Connecticut

Un projet de loi visant Ă  autoriser les malades Ă  cultiver du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales a Ă©tĂ© approuvĂ© par le ComitĂ© juridique de la lĂ©gislature Ă  24 contre 15. Le projet de loi est Ă  peu de choses prĂšs identique Ă  celui qui avait Ă©tĂ© approuvĂ© par ce mĂȘme comitĂ© l’annĂ©e derniĂšre mais dont l’adoption avait Ă©chouĂ© devant la Chambre des reprĂ©sentants du Connecticut. Le projet de loi actuel revoit le nombre de plants autorisĂ©s Ă  la baisse : 6 contre 5 prĂ©cĂ©demment et requiert que la culture ait lieu dans un endroit en intĂ©rieur et protĂ©gĂ©. (Source : Associated Press du 15 Mars 2004)

đŸ·ïž Science — HĂ©roĂŻne

Des chercheurs de Baltimore (Etats-Unis) ont montrĂ© que l’exposition au THC n’augmentait pas l’affinitĂ© des rats Ă  l’hĂ©roĂŻne. Les rats ayant au prĂ©alable reçu du THC se sont auto administrĂ©s des doses d’hĂ©roĂŻne significativement plus Ă©levĂ©es que les autres rats. Cependant, l’effort maximal exercĂ© par le rat pour obtenir son injection n’a pas Ă©tĂ© modifiĂ© par la prĂ©-exposition au THC. Les chercheurs remarquent que les rĂ©sultats ne permettent pas de confirmer l’hypothĂšse selon laquelle une prĂ©-exposition au TCH altĂšre l’efficacitĂ© de l’hĂ©roĂŻne en jouant un rĂŽle d’amplificateur ». (Source : Solinas M, et al Neuropsychopharmacology 2004 [Publication Ă©lectronique avant impression])

đŸ·ïž Science — Cancer

Il a Ă©tĂ© mis en Ă©vidence que plusieurs cannabinoĂŻdes, dont l’anandamide et le THC accĂ©lĂšrent la prolifĂ©ration des cellules cancĂ©reuses. Des chercheurs de l’institut Max Planck de Biochimie Ă  Martinsried (Allemagne) ont exposĂ© diffĂ©rentes cellules cancĂ©reuses Ă  ces cannabinoĂŻdes. Cela a conduit Ă  une accĂ©lĂ©ration de la prolifĂ©ration des cellules cancĂ©reuses. Ces rĂ©sultats contredisent les recherches d’autres Ă©quipes dĂ©montrant la capacitĂ© des cannabinoĂŻdes Ă  rĂ©duire la croissance cancĂ©reuse en entraĂźnant une mort programmĂ©e des cellules (Source : Hart S, et al. Cancer Res 2004;64(6):1943-