Publié
Dernière actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 3 janvier 2006

Authors

ūüŹ∑ÔłŹ Science ‚ÄĒ de la cr√®me aux endocannabino√Įdes efficace dans le traitement du prurit provoqu√© par la maladie du rein

Des chercheurs de l'Universit√© de Wroclaw en Pologne ont √©tudi√© les effets d'une pommade compos√©e de lipides physiologiques structur√©s et d'endocannabino√Įdes chez 21 patients atteints de prurit d√Ľ √† une d√©ficience terminale de la fonction r√©nale. Le prurit ur√©mique est encore de nos jours un sympt√īme courant chez les patients souffrant de d√©faillance r√©nale terminale. Toutefois, il n'existe aucun traitement efficace pour cette condition pathologique. Tous les patients ont appliqu√© la cr√®me de l'√©tude deux fois par jour pendant une p√©riode de trois semaines. Le prurit global et la s√©cheresse de la peau ont √©t√© examin√©s avant la campagne de test, lors des entretiens li√©s √† l'√©tude selon une p√©riodicit√© hebdomadaire et deux semaines apr√®s l'ach√®vement de l'√©tude.

Le prurit, apr√®s 3 semaines de th√©rapie, fut compl√®tement √©limin√© chez 8 patients. La s√©cheresse de la peau a √©t√© significativement r√©duite. Les chercheurs notent qu'il ¬ę est tr√®s probable que la diminution observ√©e du prurit avec la th√©rapie bas√©e sur le produit test√© ne soit pas uniquement le r√©sultat de la r√©duction de la s√©cheresse de la peau mais que l'ajout d'endocannabino√Įdes pourrait avoir √©galement jou√© un r√īle¬Ľ.

(Source: Szepietowski JC, Szepietowski T, Reich A. Efficacy and tolerance of the cream containing structured physiological lipids with endocannabinoids in the treatment of uremic pruritus: a preliminary study. Acta Dermatovenerol Croat 2005;13(2):97-103.)

ūüŹ∑ÔłŹ Science ‚ÄĒ les conducteurs ayant du THC dans le sang ne pr√©sentent seulement qu'une faible augmentation du risque de provoquer un accident

Des chercheurs de l'Institut National de Recherche et d'Etude sur les Transports et leur Sécurité (INRETS) et d'autres organismes de recherche français ont présenté les résultats de la plus grande étude jamais menée sur le cannabis au volant dans le British Medical Journal. L'étude subventionnée par le gouvernement français confirme les résultats de recherches précédentes qui avaient mis en évidence une faible voire aucune augmentation du risque de provoquer un accident suite à la consommation de cannabis. Le risque augmente avec les concentrations de THC dans le sang, tel que cela fut déjà observé dans une étude australienne publiée en 2004.

L'√©tude contr√īl√©e par cas a port√© sur 10 748 conducteurs de diff√©rents types de v√©hicules motoris√©s (essentiellement des voitures) impliqu√©s dans des accidents mortels en France entre Octobre 2001 et Septembre 2003 Les chercheurs ont compar√© le 6 766 conducteurs consid√©r√©s comme responsables de l'accident avec 3006 conducteurs s√©lectionn√©s √† partir des autres 3982 autres conducteurs (cas contr√īles). 681 conducteurs pr√©sentaient une concentration de THC dans le sang sup√©rieure √† 1 ng/ml, parmi lesquels 42 pour cent pr√©sentaient √©galement une concentration d'alcool dans le sang sup√©rieure √† 0,05 pour cent. 60,5 pour cent des conducteurs positifs au THC avaient moins de 25 ans compar√© aux 24,5 pour cent dans l'ensemble du groupe analys√© de 9772 conducteurs.

La détection de THC quelle que soit la dose a été associée à une augmentation du risque de responsabilité d'accident (taux de responsabilité) de 3,3. Une concentration de THC dans le sang de moins de 1 ng/ml a été associée à un taux de responsabilité de 2,2, lequel a atteint 4,7 pour les concentrations de THC dans le sang supérieures à 5 ng/ml. Si l'on tient compte de la présente additionnelle d'alcool dans le sang à hauteur de 0,05 pour cent, le risque pour les conducteurs positifs au THC diminue de 3,3 à 2,4 et si l'on prend en compte de l'age des conducteurs et d'autres facteurs, le risque diminue à 1,8 pour le groupe positif au THC. Après les correctifs liés aux différents biais, une concentration de THC dans le sang inférieure 1 ng/ml fut associée à une augmentation de risque de 1,6 et pour une concentration de THC dans le sang supérieure à 5 ng/ml, elle s'élève à 2,1. Les moins de 25 ans sont associés à une augmentation de risque de 1,9. Le risque ajusté pour une présence d''alcool supérieure à 0,05 pour cent dans le sang était de 8,5. A partir de ces données, les chercheurs ont attribué 2,5 pour cent de la totalité des accidents mortels au cannabis et 29 pour cent à l'alcool.

Dans une lettre adress√©e au British Medical Journal, le Dr. Franjo Grotenhermen de l'institut allemand Nova √©crit que ‚Äúla pr√©sentation des r√©sultats dans le r√©sum√© de l'article est quelque peu confuse. Les chiffres des ratios de probabilit√© non ajust√©s sugg√®rent une augmentation du risque trois fois sup√©rieure pour l'ensemble des conducteurs positifs au THC et une augmentation du risque deux fois plus grande m√™me pour les conducteurs avec une concentration de THC dans le sang de moins d'1 ng/ml. Cependant, une observation attentive des r√©sultats montre que deux autres facteurs ont contribu√© √† atteindre un risque √©lev√© d'accident, √† savoir la consommation d'alcool et l'√Ęge des conducteurs positifs au THC; compar√© au groupe dans son ensemble. Environ 42 pour cent des conducteurs positifs au THC √©taient √©galement positif √† l'alcool, et ce, √† hauteur d'une concentration d'alcool dans le sang (CAS) de 0,05 pour cent. M√™me une CAS inf√©rieure 0,05 a √©t√© rapport√©e dans l'√©tude comme √©tant associ√©e √† un taux de 2,7 mais aucune donn√©e n'a √©t√© fournie quant au pourcentage de conducteurs positifs au THC pr√©sentant une CAS additionnelle inf√©rieure √† 0,05 pour cent. De ce fait, aucune information n'est disponible au sujet des conducteurs qui n'avaient que du THC dans le sang et sur leur risque de provoquer un accident, ce qui constituait un indicateur de r√©f√©rence dans les √©tudes pr√©c√©dentes.¬Ľ

(Source: Laumon B, Gadegbeku B, Martin JL, Biecheler MB. Cannabis intoxication and fatal road crashes in France: population based case-control study. BMJ 2005 Dec 2 [publication électronique avant impression])

En bref

ūüĆź Italie ‚ÄĒ √©tude clinique avec du Sativex sur la scl√©rose en plaques

Une √©tude clinique avec le Sativex, un extrait de cannabis chez des patients atteints de scl√©rose en plaques a commenc√© √† l'Universit√© de Rome. Il s'agit d'une campagne de 10 semaines contr√īl√©e par placebo qui a pour but d'√©tudier les mod√®les d'activation c√©r√©brale associ√©s √† la motricit√© chez 20 patients atteints de scl√©rose en plaques et souffrant d'une faible spasticit√© des membres. L'√©tude va √©galement √©tudier les niveaux de spasticit√© et les changements d'excitabilit√© dans certaines r√©gions c√©r√©brales y compris les r√©gions responsables des mouvements. L'√©tude des activations c√©r√©brales est r√©alis√©e au moyen d'imagerie par r√©sonance magn√©tique fonctionnelle (IRMF). L'IRMF est une technique qui permet de d√©terminer les parties du cerveau qui sont activ√©es par diff√©rents types de sensations ou activit√©s physiques telles que la vue, le bruit ou le mouvement des doigts d'un sujet. (Source: http://www.clinicaltrials.gov/ct/show/nct00202423)

ūüĆź Italie ‚ÄĒ √©tude clinique sur le THC et la douleur

80 patients atteints de cancer vont participer √† une √©tude clinique avec du THC (Marinol) pour le traitement de la douleur. L'annonce a √©t√© faite par le Dr. Rosanna Cerbo, professeur de neurologie √† l'Universit√© de Rome. Rosanna Cerbo a pr√©sent√© le protocole de l'√©tude lors du congr√®s ‚ÄúCannabino√Įdes et douleur‚ÄĚ tenu le 28 octobre √† Milan. La moitit√© des participants va recevoir du THC et l'autre moiti√© du THC et de la morphine. Le protocole de l'√©tude est disponible dans les actes du congr√®s "Cannabinoidi e dolore: attualit√† e prospettive" √† l'adresse http://medicalcannabis.it (Source: Communiqu√© de presse d'ACT du 9 novembre 2005)

ūüĆź Espagne ‚ÄĒ Congr√®s SEIC

L'association espagnole pour la recherche sur les cannabino√Įdes (SEIC, Sociedad Espa√Īola de Investigaci√≥n Sobre Cannabinoides) a tenu son 6√®me congr√®s annuel les 25, 26 et 27 novembre √† Barcelone. Outre une pr√©sentation de la recherche fondamentale dans le domaine, une table ronde a √©t√© organis√©e au sujet de l'utilisation th√©rapeutique du cannabis au cours de laquelle le sativex, un extrait de cannabis produit par la soci√©t√© britannique GW Pharmaceuticals, a √©t√© pr√©sent√©. Celui-ci va √™tre distribu√© √† un nombre limit√© de patients en Espagne. Les actes du congr√®s sont disponibles sur internet √† l'adresse

http://www.ucm.es/info/seic-web/libro2005.pdf (Source: communiqué de Ricardo Navarrete-Varo)

ūüĆź Hollande ‚ÄĒ l√©galisation

Une large majorit√© du parlement n√©erlandais a pr√©sent√© une mesure qui vise √† l√©galiser la culture du cannabis. La mesure a pour objectif de r√©duire l'activit√© criminelle entourant la production de cannabis. De plus, des taxes pourraient √™tre pr√©lev√©es. Selon la mesure, des plantes devraient √™tre cultiv√©es dans le cadre d'un programme pilote sous contr√īle public √† proximit√© de la ville de Maastricht. Les coffee-shops qui vendent le produit l√©galement auraient √† informer leurs clients sur l'origine du produit, sa composition chimique et les dangers de la consommation de cannabis. (Source: Der Spiegel du 2 d√©cembre 2005)

ūüĆź Etats-Unis ‚ÄĒ Magazine Time

Dans un article intitul√© ‚ÄúL'ann√©e de la m√©decine de A √† Z‚ÄĚ, le magazine Time a √©crit √† la lettre M: ¬ęMarijuana: les recherches sur les effets anti-inflammatoires et analg√©siques du cannabis ont continu√© √† plaider en faveur du recours √† la marijuana √† des fins m√©dicales, donnant aux lois favorables √† l'utilisation th√©rapeutique du cannabis vot√©es dans 11 √©tats d'avantage l'image d'une d√©marche de recherche scientifique l√©gitime que d'un simple ph√©nom√®ne de soci√©t√©¬Ľ. (Source: Time Magazine du 5 d√©cembre 2005)

ūüĆź Etats-Unis ‚ÄĒ Seattle

En 2003, les citoyens de la ville de Seattle ont voté une mesure qui fait des arrestations de consommateurs adultes de cannabis la plus faible priorité des forces de l'ordre municipales. Une évaluation de la loi a mis en évidence que les arrestations pour consommation de cannabis diminuaient sans que la consommation de cannabis n'augmente. Des mesures similaires furent adoptées à Oakloand, Denver et Columbia (Missouri) (Source: The Stranger du 7 décembre 2005)

Elías Miguel Moreno Brizuela, président de la commission Santé et Sécurité Sociale au Sénat a annoncé que sa commission va discuter de la légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques. (Source: Milenio du 4 novembre 2005)

ūüŹ∑ÔłŹ Science ‚ÄĒ Consommation de cannabis chez les adolescents

Des chercheurs du Albert Einstein College of Medecine √† New-York ont d√©clar√© le 30 novembre que la consommation s√©rieuse de cannabis par les adolescents pourrait endommager une passerelle c√©r√©brale importante associ√©e avec le d√©veloppement du langage. L'imagerie c√©r√©brale a r√©v√©l√© de microscopiques anormalit√©s dans une r√©gion du cerveau qui gouverne des aspects sensibles des fonctions d'√©coute et du langage chez les adolescents qui sont de gros consommateurs de marijuana. Des dommages similaires ont √©t√© trouv√©s dans le cerveau des fumeurs de cannabis et des schizophr√®nes √©tudi√©s. ¬ęCes d√©couvertes sugg√®rent qu'en plus d'interf√©rer avec le d√©veloppement normal du cerveau, des consommations importantes de marijuana peuvent √©galement conduire √† un d√©clenchement plus pr√©coce de schizophr√©nie chez les individus qui sont g√©n√©tiquement pr√©dispos√©s √† cette maladie¬Ľ souligne Sanjiv Kumra, professeur de psychiatrie. (Source: Reuters du 30 novembre 2005)

ūüŹ∑ÔłŹ Science ‚ÄĒ Pharmacocin√©tique du THC et du CBD

Des chercheurs allemands ont étudié les interactions pharamacocinétiques du THC et du CBD chez des sujets sains. 24 volontaires ont reçu 10 mg de THC, un extrait de cannabis avec 10 mg de THC et 5,4 mg de CBD et un placebo à des intervalles hebdomadaires. Les concentrations dans le sang de THC, de ses métabolites 11-OH-TCH et THC-COOH et de CBD ont été analysées jusqu'à 24 heures après la prise. Les chercheurs ont observé des preuves d'une inhibition de l'hydroxylation du THC en 11-04-THC par le CBD. Toutefois les effets du CBD sur le THC ont été faibles en comparaison à la variabilité provoquée par d'autres facteurs. (Source: Nadulski T, et al. Ther Drug Monit 2005;27(6):799-810.)