Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 28 mars 2018

Authors

🌐 Europe — L’Union europĂ©enne appelle les États membres Ă  trouver des alternatives aux sanctions coercitives pour les consommateurs de drogue

En Juillet 2017, le Conseil de Justice et des Affaires intĂ©rieures a adoptĂ© des recommandations sur les alternatives aux sanctions coercitives pour les dĂ©linquants toxicomanes. Ces recommandations ont Ă©tĂ© approuvĂ©es dans le cadre du plan d’action sur les drogues 2017-2020 de l’UE qui demande aux États membres de proposer des alternatives aux sanctions coercitives pour les dĂ©linquants toxicomanes «quand c’est opportun, et conformĂ©ment Ă  leurs cadres juridiques». «En 2018 il est appropriĂ© que les patients, qui selon les recommandations d’un mĂ©decin, puissent bĂ©nĂ©ficier d’un traitement avec du cannabis, et ne soient plus soumis Ă  des sanctions par les systĂšmes juridiques dans les pays europĂ©ens et dans le monde, s’ils utilisent la drogue» Dr Franjo Grotenhermen, directeur exĂ©cutif du IACM, a commentĂ© le plan d’action.

Cet accord reprĂ©sente la volontĂ© politique des 28 États membres de l’UE d’appliquer, dans chaque systĂšme juridique, des mesures alternatives Ă  des sanctions coercitives afin de: prĂ©venir le crime; rĂ©duire la rĂ©cidive, amĂ©liorer l’efficience et l’efficacitĂ© du systĂšme de justice pĂ©nale et chercher Ă  rĂ©duire les mĂ©faits liĂ©s Ă  la santĂ© et Ă  minimiser les risques sociaux. Les mesures alternatives peuvent inclure: l’éducation, suspension de l’enquĂȘte ou des poursuites, suspension de la peine avec traitement, rĂ©habilitation et rĂ©adaptation, suivi et rĂ©insertion sociale.

EMCDDA sur Plan d’Action sur les Drogues 2017-2020 de l’UE

Plan d’Action sur les Drogues 2017-2020 de l’UE

🌐 BrĂ©sil — Les enquĂȘtes policiĂšres contre un chercheur sur le cannabis suscitent des protestations

Une enquĂȘte policiĂšre ciblant l’un des plus Ă©minents chercheurs brĂ©siliens sur le cannabis a dĂ©clenchĂ© une vague de protestations parmi les scientifiques. Ils disent que le mouvement des autoritĂ©s de l’État de SĂŁo Paulo menace les libertĂ©s de recherche Ă  un moment oĂč la science dans le pays fait face Ă  de graves problĂšmes en raison de rĂ©ductions budgĂ©taires draconiennes.

La police a interrogĂ© Elisaldo Carlini, 87 ans, professeur de psychopharmacologie Ă  la retraite Ă  l’UniversitĂ© fĂ©dĂ©rale de SĂŁo Paulo, le 21 fĂ©vrier, soupçonnĂ© d’incitation Ă  la criminalitĂ© liĂ©e Ă  la drogue, selon les autoritĂ©s. Ils enquĂȘtent toujours sur l’affaire et n’ont rien pour inculper Carlini. Selon les documents de Rosemary Porcelli da Silva, procureur de l’État de SĂŁo Paulo qui a demandĂ© l’ouverture de l’affaire contre Carlini, elle a vu «en thĂ©orie de fortes allusions Ă  l’incitation» lors d’un colloque sur le cannabis organisĂ© en Mai dernier.

Nature du 8 Mars 2018

En bref

đŸ·ïž Science — ConfĂ©rences internationales sur le Cannabis en Science et en MĂ©decine 2018

Israël :1ere Conférence Internationale sur le Cannabis Médical du 23 au 26 Avril 2018 à Tel Aviv.

États-Unis :ConfĂ©rence ICR 2018 du 26 au 28 Avril 2018 at l’UniversitĂ© de Pueblo dans l’Etat du Colorado.

Autriche : Le CongrĂšs International Annuel sur les Controverses sur le Cannabis en tant que MĂ©dicaments du 25 au 26 Juin 2018 Ă  Vienne.

Pays-Bas : Le 28Ăšme Symposium International Annuel de la Cannabinoid Research Society sur les CannabinoĂŻdes du 30 Juin au 5 Juillet 2018 Ă  Leiden.

États-Unis : CannMed 2018 du 22 au24 Octobre 2018 à Los Angeles.

đŸ·ïž Science/Homme — Environ la moitiĂ© des enfants atteints d’épilepsie ont bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une amĂ©lioration significative suite au traitement avec du CBD

Selon une analyse de donnĂ©es de 66 enfants atteints d’épilepsie, qui recevaient une dose quotidienne d’au moins 8 mg de CBD par kg de poids corporel en plus de leur mĂ©dicament habituel, 48,5% avaient une amĂ©lioration de plus de 50% du nombre de crises, 21,2% n’avaient plus de crise. Les auteurs ont conclu que «le CBD prĂ©sentait des avantages potentiels en tant que traitement d’appoint pour les Ă©pilepsies rĂ©fractaires chez les enfants, principalement en rĂ©duisant le fardeau des crises Ă©pileptiques».

HÎpital Universitaire pour Enfants, Centre Médical Universitaire de Ljubljana, Slovénie.

Neubauer D, et al. Epilepsy Behav. 8 Mar 2018. [in press]

đŸ·ïž Science/Homme — Un grand nombre de patients prĂ©sentant une lĂ©sion de la moelle Ă©piniĂšre et une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale traumatique utilisent du cannabis

Lors d’une enquĂȘte auprĂšs de 116 patients souffrant d’une lĂ©sion de la moelle Ă©piniĂšre ou d’une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale traumatique, beaucoup ont consommĂ© du cannabis. Parmi les rĂ©pondants ayant subi une lĂ©sion de la moelle Ă©piniĂšre, les raisons les plus courantes d’utilisation Ă©taient de rĂ©duire la spasticitĂ© (70%), rĂ©crĂ©ative (63%), et d’amĂ©liorer le sommeil (63%). Parmi les personnes ayant subi une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale traumatique, les raisons Ă©taient rĂ©crĂ©atives (72%), rĂ©duire le stress/l’anxiĂ©tĂ© (62%) et amĂ©liorer le sommeil (55%).

DĂ©partement de Recherche, HĂŽpital Craig, Englewood, États-Unis.

Hawley L, et al. Arch Phys Med Rehabil. 7 Mar 2018. [in press]

đŸ·ïž Science/Homme — L’utilisation de CBD chez les enfants n’a que des effets minimes sur d’autres mĂ©dicaments antiĂ©pileptiques

L’utilisation de 5, 10 ou 20 mg de CBD par kg de poids corporel chez 32 enfants atteints du syndrome de Dravet (4 Ă  10 ans) n’a eu aucun effet sur la concentration sanguine des mĂ©dicaments antiĂ©pileptiques clobazam, valproate, lĂ©vĂ©tiracĂ©tam, topiramate et stiripentol, mais a augmentĂ© les taux de desmĂ©thylclobazam. Les chercheurs ont trouvĂ© plus d’effets indĂ©sirables aprĂšs le CBD (pyrexie, somnolence, diminution de l’appĂ©tit, sĂ©dation, vomissements, ataxie et comportements anormaux) comparativement au placebo.

NYU Comprehensive Epilepsy Center, New York, États-Unis.

Devinsky O, et al. Neurology. 14 Mar 2018. [in press]

đŸ·ïž Science/Homme — Environ un patient sur 20 ayant une crise cardiaque avait des cannabinoĂŻdes dans son corps

Dans une étude portant sur 2 097 patients avec un infarctus du myocarde, 6% ont déclaré avoir consommé du cannabis la semaine précédant leur crise cardiaque ou avaient des métabolites de cannabinoïdes dans leur corps selon un test de dépistage.

HĂŽpital Brigham et Women, École de MĂ©decine d’Harvard, Boston, États-Unis.

DeFilippis EM, et al. J Am Coll Cardiol. 5 Mar 2018. [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — Le CBD rĂ©duit l'anxiĂ©tĂ© due Ă  la facilitation de la libĂ©ration d'endocannabinoĂŻdes

Dans une étude avec des souris stressées, les scientifiques ont observé que le CBD prévenait les effets comportementaux causés par un stress imprévisible "probablement en raison d'une facilitation de la neurotransmission endocannabinoïde et de l'activation conséquente des récepteurs CB1 / CB2".

Université de São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.

Fogaça MV, et al. Neuropharmacology. 2018;135:22-33.

đŸ·ïž Science/Homme — Le cannabis a amĂ©liorĂ© les nausĂ©es chez un patient atteint du syndrome post-polio

Des scientifiques ont rapportĂ© qu’un patient de 79 ans Ă©tait atteint du syndrome post-polio. Au cours de cette maladie, une douleur rĂ©currente de la partie supĂ©rieure de l’abdomen et des nausĂ©es sans vomir rĂ©sistantes aux traitements se sont dĂ©veloppĂ©es, mais qui a bien rĂ©pondu au cannabis.

Institut de MĂ©decine Familiale, FacultĂ© de MĂ©decine de l’UniversitĂ© de Bonn, Allemagne.

Bleckwenn M, et al. Dtsch Med Wochenschr. 2018;143(5):344-348.

đŸ·ïž Science/Homme — L’usage du cannabis n’a pas entraĂźnĂ© d’aggravation des troubles anxieux

Dans une Ă©tude auprĂšs de 3723 participants, qui ont Ă©tĂ© diagnostiquĂ©s avec des troubles anxieux, l’usage de cannabis n’était pas associĂ© de maniĂšre indĂ©pendante Ă  un rĂ©sultat plus faible aprĂšs 4 ans.

Département de Psychologie, Université Ariel, Israël.

Feingold D, et al. Depress Anxiety. 27 FĂ©v 2018. [in press]