Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 24 octobre 2021

Authors

Luxembourg — Le gouvernement veut faire du pays le premier en Europe Ă  lĂ©galiser la culture du cannabis

Les adultes luxembourgeois seront autorisés à cultiver jusqu'à quatre plants de cannabis chez eux ou dans leur jardin, en vertu d'une loi qui fera du Luxembourg le premier pays d'Europe à légaliser la production et la consommation de cette drogue. L'annonce faite le 22 octobre par le gouvernement luxembourgeois est censée apporter des changements fondamentaux dans l'approche du pays en matiÚre de consommation et de culture récréatives du cannabis, compte tenu de l'échec de la prohibition à dissuader la consommation.

Le commerce des graines sera Ă©galement autorisĂ© sans aucune limite de quantitĂ© ou de taux de THC. Le gouvernement a dĂ©clarĂ© qu'il serait possible d'acheter des graines dans les magasins, de les importer ou de les acheter en ligne. Il est Ă©galement prĂ©vu d'autoriser la production nationale de graines Ă  des fins commerciales, mais les projets de chaĂźne de production nationale et de distribution rĂ©glementĂ©e par l'État ont Ă©tĂ© retardĂ©s par la pandĂ©mie de Covid. Le ministre de la justice, Sam Tanson, a dĂ©crit la modification de la loi sur la production et la consommation nationales comme une premiĂšre Ă©tape. "Nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour Ă©loigner de plus en plus le marchĂ© noir illĂ©gal".

The Guardian du 22 octobre 2021

Suisse — Le pays veut lĂ©galiser l'usage du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales et rĂ©crĂ©atives

La Suisse va Ă©laborer un projet de loi visant Ă  lĂ©galiser la consommation de cannabis, aprĂšs qu'une commission parlementaire a estimĂ© que cette drogue ne devait plus ĂȘtre interdite. La production, la culture, le commerce et la consommation de cannabis ne seront plus interdits en Suisse aprĂšs qu'une commission chargĂ©e d'enquĂȘter sur cette drogue a dĂ©clarĂ© que les lois devaient ĂȘtre modifiĂ©es.

La commission de la sĂ©curitĂ© sociale et de la santĂ© du Conseil des États (SGK-S) a dĂ©clarĂ© que le cannabis devait ĂȘtre rĂ©glementĂ© en Suisse afin de contrĂŽler le "marchĂ© du cannabis pour une meilleure protection des jeunes et des consommateurs". L'objectif de la SGK-S est d'Ă©liminer le marchĂ© noir de cette drogue en Suisse. Un projet de loi va maintenant ĂȘtre Ă©laborĂ© par le Parlement suisse. Fait important, il semble que non seulement l'usage mĂ©dical sera autorisĂ©, mais que l'usage rĂ©crĂ©atif le sera Ă©galement.

The Local du 19 octobre 2021

Costa Rica — Le CongrĂšs approuve la lĂ©galisation du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales

Le 19 octobre, le CongrÚs du Costa Rica a approuvé la légalisation du cannabis à des fins médicales, malgré l'opposition des groupes conservateurs et du président Carlos Alvarado, qui doit encore donner son aval à la loi. La loi autorise la production et la transformation du cannabis, mais ne réglemente pas son usage récréatif.

La législatrice indépendante Zoila Volio, qui a soutenu la loi et l'a qualifiée d'étape importante, a déclaré qu'elle n'ouvrirait pas les vannes à une augmentation de la consommation de drogues au Costa Rica. "J'espÚre que le président Alvarado l'a compris et qu'il n'opposera pas son veto", a déclaré Mme Volio. Si M. Alvarado oppose son veto à la loi, les législateurs devront à nouveau voter sur la loi et l'approuver à la majorité qualifiée.

Reuters du 19 octobre 2021

Science/Homme — De nombreux patients atteints de TDAH utilisent le cannabis pour traiter leurs symptîmes

Selon une enquĂȘte en ligne menĂ©e auprĂšs de 1738 Ă©tudiants par des chercheurs de l'UniversitĂ© d'État de Washington Ă  Pullman, aux États-Unis, de nombreuses personnes souffrant de TDAH utilisent le cannabis pour l'automĂ©dication de plusieurs de leurs symptĂŽmes. L'enquĂȘte contenait des mesures des symptĂŽmes du TDAH, de la consommation de cannabis, des effets perçus du cannabis sur le TDAH et des effets secondaires des mĂ©dicaments.

Les participants atteints de TDAH qui ont consommé du cannabis ont déclaré que le cannabis a des effets bénéfiques aigus sur de nombreux symptÎmes du TDAH, notamment l'hyperactivité et l'impulsivité. En outre, ils ont perçu le cannabis comme améliorant la plupart des effets secondaires de leurs médicaments, notamment l'irritabilité et l'anxiété. Les auteurs ont conclu que les résultats suggÚrent que "les personnes atteintes du TDAH peuvent utiliser le cannabis pour l'automédication de plusieurs de leurs symptÎmes et des effets secondaires des médicaments et qu'une utilisation plus fréquente peut atténuer le dysfonctionnement exécutif lié au TDAH".

Stueber A, Cuttler C. Self-Reported Effects of Cannabis on ADHD Symptoms, ADHD Medication Side Effects, and ADHD-Related Executive Dysfunction. J Atten Disord. 2021 Oct 11:10870547211050949.

Homme — Une combinaison de CBD et de THC pourrait ĂȘtre utile dans le traitement du cancer du poumon selon un rapport de cas

Selon un rapport de cas rédigé par des chercheurs de l'hÎpital général de Watford et des hÎpitaux universitaires de Basildon et Thurrock, au Royaume-Uni, une patiente octogénaire atteinte d'un cancer du poumon, qui avait refusé le traitement conventionnel, a vu son état s'améliorer à la suite de la prise de THC et de CBD. A l'insu de ses médecins, elle a choisi de s'auto-administrer un extrait contenant 21% de CBD et 20% de THC 2 à 3 fois par jour.

Des tomodensitométries en série ont montré que la taille de son cancer a diminué progressivement de 41 mm à 10 mm sur une période de 2,5 ans. Les auteurs ont noté que "l'utilisation des cannabinoïdes comme traitement potentiel du cancer justifie des recherches plus approfondies."

Liew KL, Capuano E, Yung B. Lung cancer patient who had declined conventional cancer treatment: could the self-administration of 'CBD oil' be contributing to the observed tumour regression? BMJ Case Rep. 2021;14(10):e244195.

Science/Homme — De nombreux consommateurs de tabac sont capables de rĂ©duire leur consommation aprĂšs le dĂ©but d'un traitement au cannabis

Les chercheurs de Social Dimensions of Health de l'UniversitĂ© de Victoria (Canada) et d'autres universitĂ©s canadiennes ont examinĂ© l'impact du cannabis mĂ©dical sur la consommation de tabac/nicotine. Au total, l'enquĂȘte a recrutĂ© 2102 personnes, dont 650 Ă©taient des consommateurs de tabac actuels ou anciens.

AprĂšs le dĂ©but de la consommation de cannabis mĂ©dical, 320 (49 %) fumeurs ont dĂ©clarĂ© avoir rĂ©duit leur consommation, et 160 (24,6 %) ont dĂ©clarĂ© ne pas avoir consommĂ© de tabac au cours des 30 jours prĂ©cĂ©dant l'enquĂȘte. Les auteurs ont conclu que les rĂ©sultats "de cette enquĂȘte rĂ©trospective sur les utilisateurs de cannabis mĂ©dical suggĂšrent que le dĂ©but de la consommation de cannabis mĂ©dical a Ă©tĂ© associĂ© Ă  des rĂ©ductions et/ou Ă  l'arrĂȘt de la consommation de T/N chez prĂšs de la moitiĂ© des participants Ă  l'Ă©tude."

Lucas P, Walsh Z, Hendricks PS, Boyd S, Milloy MJ. Self-reported reductions in tobacco and nicotine use following medical cannabis initiation: Results from a cross-sectional survey of authorized medical cannabis patients in Canada. J Subst Abuse Treat. 2021;130:108481.

Science/Homme — Les analyses gĂ©nĂ©tiques ne permettent pas d'Ă©tablir une relation causale claire entre la consommation de cannabis et la schizophrĂ©nie

Une Ă©quipe de chercheurs amĂ©ricains et britanniques de la facultĂ© de mĂ©decine de l'universitĂ© de Yale Ă  New Haven, aux États-Unis, et du King's College Ă  Londres, au Royaume-Uni, ainsi que d'autres universitĂ©s, suggĂšrent que "la responsabilitĂ© gĂ©nĂ©tique pour le trouble de l'usage du cannabis semble ĂȘtre solidement associĂ©e Ă  la schizophrĂ©nie (...) avec des preuves mitigĂ©es pour soutenir une relation causale entre le trouble de l'usage du cannabis et la schizophrĂ©nie". Ils ont utilisĂ© la modĂ©lisation gĂ©nomique des Ă©quations structurelles, l'analyse des variables causales latentes et la randomisation mendĂ©lienne multi variable pour examiner les relations gĂ©nĂ©tiques entre le trouble de l'usage du cannabis et la schizophrĂ©nie, entre autres.

Le trouble de la consommation de cannabis a été associé de maniÚre significative à la schizophrénie, mais les chercheurs "ont trouvé des preuves mitigées d'une relation causale, l'analyse de la variable causale latente n'ayant trouvé aucune preuve de causalité (...), mais les analyses de randomisation mendélienne multi variable suggérant un effet significatif d'augmentation du risque" du trouble de la consommation de cannabis sur la responsabilité de la schizophrénie.

Johnson EC, Hatoum AS, Deak JD, Polimanti R, Murray RM, Edenberg HJ, Gelernter J, Di Forti M, Agrawal A. The relationship between cannabis and schizophrenia: a genetically informed perspective. Addiction. 2021;116(11):3227-3234.

Science/Homme — De nombreuses patientes atteintes d'un cancer du sein utilisent le cannabis pour soulager leurs symptîmes

Plus de 40 % des patientes amĂ©ricaines atteintes d'un cancer du sein ont utilisĂ© du cannabis pour soulager leurs symptĂŽmes. C'est le rĂ©sultat d'une enquĂȘte en ligne anonyme menĂ©e par des chercheurs de Pennsylvanie, de Californie, de New York et du Texas.

Sur l'ensemble des 612 participantes, 42 % ont dĂ©clarĂ© avoir utilisĂ© du cannabis pour soulager des symptĂŽmes, notamment la douleur (78 %), l'insomnie (70 %), l'anxiĂ©tĂ© (57 %), le stress (51 %) et les nausĂ©es/vomissements (46 %). Environ la moitiĂ© de ces participants croyaient que le cannabis pouvait traiter le cancer lui-mĂȘme. La plupart des participants ont utilisĂ© le cannabis pendant le traitement actif du cancer, malgrĂ© la possibilitĂ© d'un Ă©vĂ©nement indĂ©sirable pendant cette pĂ©riode vulnĂ©rable.

Weiss MC, Hibbs JE, Buckley ME, Danese SR, Leitenberger A, Bollmann-Jenkins M, Meske SW, Aliano-Ruiz KE, McHugh TW, Larson SL, Le EH, Green NL, Gilman PB, Kaklamani VG), Chlebowski RT), Martinez DM. A Coala-T-Cannabis Survey Study of breast cancer patients' use of cannabis before, during, and after treatment. Cancer. 2021 Oct 12. [sous presse].

En bref

Etats-Unis — Olivia Newton-John se sent bien dans son combat contre le cancer

La chanteuse et actrice de 73 ans a fait le point sur sa santé le 20 octobre, alors qu'elle se bat contre un cancer du sein métastatique de stade 4. "En ce moment, je me sens plutÎt bien", a déclaré la star. "J'ai mes jours, j'ai mes douleurs, mais le cannabis que mon mari fait pousser pour moi a été une partie tellement importante de ma guérison, et donc je suis une personne vraiment chanceuse."

UPI du 20 octobre 2021

Etats-Unis — Une pluralitĂ© d'AmĂ©ricains prĂ©fĂšrent rĂ©sider lĂ  oĂč la consommation de cannabis est "totalement lĂ©gale"

PrĂšs de la moitiĂ© (46%) des personnes interrogĂ©es ont une opinion positive sur le fait de vivre dans un endroit oĂč le cannabis est lĂ©gal, tandis que 22% ont une opinion nĂ©gative. C'est ce qui ressort d'une enquĂȘte menĂ©e par Redfin en aoĂ»t 2021 auprĂšs de 1 023 rĂ©sidents amĂ©ricains ayant emmĂ©nagĂ© dans un nouveau logement au cours des 18 mois prĂ©cĂ©dant l'enquĂȘte.

Redfin du 18 octobre 2021

IsraĂŻÂżÂœl — La Knesset donne son accord prĂ©liminaire Ă  un projet de loi visant Ă  rendre le cannabis mĂ©dical plus accessible

La Knesset a approuvé, lors d'un vote préliminaire le 13 octobre, un projet de loi visant à réformer en profondeur l'industrie du cannabis médical en Israël et à en faciliter l'accÚs. Ra'am, le parti arabe de la coalition, qui s'était précédemment opposé à un projet de loi similaire qui aurait également dépénalisé la consommation de cannabis à des fins récréatives, a voté en faveur de la législation proposée par MK Sharren Haskel du parti Nouvelle Espérance.

The Times of Israel du 13 octobre 2021

Science/Cellules — Les cannabinoïdes induisent la mort cellulaire dans les cellules de sarcome d'Ewing

Les cannabinoïdes induisent une cytotoxicité dans les lignées cellulaires du sarcome d'Ewing, ce qui pourrait constituer une cible thérapeutique potentielle pour traiter le sarcome d'Ewing, qui touche principalement les os.

DĂ©partement de pharmacologie et de toxicologie, UniversitĂ© d'Arkansas pour les sciences mĂ©dicales, Little Rock, États-Unis.

Shoeib AM, et al. Life Sci. 2021;285:119993.

Science/Animal — Le cannabichromĂšne pourrait ĂȘtre utile dans le syndrome de dĂ©tresse respiratoire aiguĂ«

Dans une Ă©tude menĂ©e sur des souris, le cannabinoĂŻde vĂ©gĂ©tal CBC (cannabichromĂšne) a rĂ©duit les symptĂŽmes du syndrome de dĂ©tresse respiratoire aiguĂ« (SDRA). Il a inversĂ© l'hypoxie et rĂ©duit l'inflammation. Cet effet peut ĂȘtre mĂ©diĂ© par les canaux cationiques Ă  potentiel de rĂ©cepteur transitoire (TRP), TRPA1 et TRPV1.

DĂ©partement de biologie orale et des sciences du diagnostic, CollĂšge dentaire de GĂ©orgie, UniversitĂ© d'Augusta, États-Unis.

Khodadadi H, et al. J Cannabis Res. 2021;3(1):45.

Science/Animal — Le bĂȘta-caryophyllĂšne induit la mort cellulaire programmĂ©e dans le cancer colorectal

Dans des Ă©tudes menĂ©es sur des souris, le bĂȘta-caryophyllĂšne, qui se lie au rĂ©cepteur CB2, a induit l'apoptose (mort cellulaire programmĂ©e) et rĂ©duit la construction de nouveaux vaisseaux sanguins dans le cancer colorectal.

Département des sciences, Université de technologie et de sciences appliquées, Oman.

Dahham SS, et al. Int J Mol Sci.2021;22(19):10550.

Science/Homme — Les effets du CBD peuvent dĂ©pendre de certains gĂšnes

Chez 169 enfants et adultes, qui ont reçu du CBD dans le cadre d'une épilepsie résistante au traitement, certains gÚnes ont influencé l'efficacité. Les auteurs ont écrit que ces "résultats soulignent le rÎle des pharmacogÚnes dans les processus biologiques fondamentaux et les fondements génétiques potentiels de la résistance au traitement."

DĂ©partement de neurologie, UniversitĂ© d'Alabama Ă  Birmingham, États-Unis.

Davis BH, et al. Clin Pharmacol Ther. 2021;110(5):1368-1380.

Science/Homme — Le cannabichromĂšne (CBC) prĂ©sente des concentrations plasmatiques plus Ă©levĂ©es que le THC et le CBD aprĂšs une prise orale

Dans une étude contrÎlée par placebo avec 43 personnes en bonne santé, qui ont reçu différentes doses orales de CBD, THC et CBC (cannabichromÚne) administrées ensemble, il a été démontré que le CBC atteint une biodisponibilité systémique plus élevée que le THC et le CBD.

Canopy Growth Corporation, Smiths Falls, Canada.

Peters EN, et al. Eur J Clin Pharmacol. 2021 Oct 18. [sous presse]

Science/Homme — La consommation de cannabis augmente chez les patients atteints de cancer

Dans une étude menée auprÚs de 1022 patients atteints de cancer et de 19 702 personnes n'ayant jamais eu de cancer, la consommation de cannabis était légÚrement inférieure chez les personnes sans antécédents de cancer et la consommation de cannabis est généralement en augmentation chez les survivants du cancer.

DĂ©partement des comportements et des politiques de santĂ©, Virginia Commonwealth University, Richmond, États-Unis.

Do EK, et al. Cancer. 2021;127(21):4040-4049.

Science/Animal — La signalisation des rĂ©cepteurs CB1 amĂ©liore les signes de sevrage des opiacĂ©s

Les modulateurs allostériques positifs (PAM) des récepteurs CB1 améliorent la signalisation des récepteurs CB1. Dans une étude sur des souris dépendantes de l'oxycodone, un PAM a amélioré les signes de sevrage.

Pharmacologie et toxicologie, Virginia Commonwealth University, États-Unis.

Dodu JC, et al. J Pharmacol Exp Ther. 2021:JPET-AR-2021-000723.

Science/Homme — La plupart des oncologues pĂ©diatriques du Canada reconnaissent le cannabis pour le contrĂŽle des symptĂŽmes chez les enfants atteints de cancer

Selon une enquĂȘte menĂ©e auprĂšs de 122 oncologues pĂ©diatriques et mĂ©decins de soins palliatifs, "il y a un rĂŽle potentiel du cannabis dans le contrĂŽle des symptĂŽmes chez les enfants atteints de cancer."

Département de pédiatrie et de santé de l'enfant, Université du Manitoba, Winnipeg, Canada.

Oberoi S, et al. Cancer Rep (Hoboken). 2021:e1551.

Science/Homme — Le CBD peut exacerber la myoclonie des paupiùres dans le syndrome de Jeavons

Le syndrome de Jeavons est une épilepsie généralisée génétique de l'enfance. Selon deux cas, le CBD administré pour traiter l'épilepsie dans ce trouble peut exacerber la myoclonie des paupiÚres concomitante.

Centre d'Ă©pilepsie, Institut neurologique, Cleveland Clinic, États-Unis.

Zawar I, et al. Epileptic Disord. 2021 Oct 7. [sous presse]

Science/Homme — La consommation de cannabis est associĂ©e Ă  des risques moindres d'obĂ©sitĂ© chez les personnes infectĂ©es par le virus de l'hĂ©patite B

Dans une étude portant sur 3706 patients atteints d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B (VHB), la consommation de cannabis a été associée à un risque d'obésité centrale inférieur de 59% par rapport à l'absence de consommation de cannabis au cours de la vie.

Aix Marseille Univ, INSERM, IRD, SESSTIM, Sciences Economiques & Sociales de la Santé & Traitement de l'Information Médicale, ISSPAM, Marseille, France.

Barré T, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2021 Oct 13. [sous presse]

Science/Homme — Le cannabis peut normaliser certaines aberrations de la fonction nerveuse chez les personnes atteintes du VIH

Dans une étude portant sur 81 personnes atteintes du VIH (PWH), des données d'imagerie cérébrale magnétoencéphalographique ont été recueillies. Les auteurs ont écrit que leurs "résultats fournissent une premiÚre preuve que la consommation de cannabis peut normaliser certaines aberrations neuronales chez les PWH. Cette étude comble une lacune importante dans la compréhension de l'impact de la consommation de cannabis sur le cerveau et les fonctions cognitives chez les PWH."

Institut des neurosciences humaines, Hîpital national de recherche de Boys Town, États-Unis.

Christopher-Hayes NJ, et al. Hum Brain Mapp. 2021;42(16):5446-5457.

Science/Animal — L'administration de CBD est associĂ©e Ă  des changements mĂ©taboliques

L'administration répétée de CBD à des rats juvéniles a induit "des altérations significatives de multiples marqueurs métaboliques analysés à l'ùge adulte. Nos résultats soulignent la pertinence d'un traitement chronique au CBD dans la perturbation de l'activité métabolique."

Escuela de NutriciĂłn, DivisiĂłn Ciencias de la Salud, Universidad AnĂĄhuac Mayab MĂ©rida, YucatĂĄn, Mexique.

Reyes-Cuapio E, et al. Eur J Pharmacol. 2021;910:174463.

Science/Homme — Le cannabis ne joue pas un rîle causal dans le diabùte de type 2

Dans une vaste étude, la consommation de cannabis n'a eu aucun effet sur le risque de développement du diabÚte de type 2.

ÉpidĂ©miologie, LMU MĂŒnchen, UNIKA-T Augsbourg, Augsbourg, Allemagne.

Baumeister SE, et al. Addict Biol. 2021;26(6):e13020.

Science/Animal — Une dĂ©ficience du rĂ©cepteur CB1 dans la peau peut entraĂźner un vieillissement accĂ©lĂ©rĂ© de la peau

Selon une étude menée sur des souris, une déficience du récepteur CB1 dans la peau "peut conduire à un vieillissement accéléré de la peau en raison de la production accrue de ROS, d'une diminution des défenses antioxydantes et d'un environnement pro-inflammatoire plus élevé."

Centre de neurosciences et de biologie cellulaire, Université de Coimbra, Portugal.

Leal CE, et al. Exp Gerontol. 2021;154:111528.

Science — Le CBD peut rĂ©duire l'efficacitĂ© du disulfiram utilisĂ© dans le traitement du cancer

Une nouvelle recherche montre que l'utilisation de CBD chez les patients atteints de cancer peut réduire les effets anticancéreux du disulfiram.

Institut de médecine moléculaire et translationnelle, Faculté de médecine et de dentisterie, Université Palacky, Olomouc, République tchÚque.

Buchtova T, et al. Mol Oncol. 2021. [sous presse]

Science/Homme — Le CBD peut exercer des effets anti-inflammatoires chez les personnes souffrant de troubles de la consommation de cocaïne

Dans une étude contrÎlée par placebo auprÚs de 48 personnes souffrant de troubles liés à la consommation de cocaïne, qui ont reçu soit du CBD (800 mg), soit un placebo pendant 92 jours, il a été démontré que le CBD exerçait des effets anti-inflammatoires.

Faculté de médecine, Département de psychiatrie et d'addictologie, Université de Montréal, Canada.

Morissette F, et al. Neuropsychopharmacologie. 2021;46(12):2101-2111.

Science/Animal — Le rĂ©cepteur cannabinoĂŻde GPR55 pourrait ĂȘtre une cible pour le traitement du trouble de l'usage de la nicotine

Selon les rĂ©sultats d'une Ă©tude sur des souris, le rĂ©cepteur cannabinoĂŻde GPR55 dans une certaine rĂ©gion du cerveau (noyau accumbens) "joue un rĂŽle spĂ©cifique dans le blocage du comportement nicotine-CPP et pourrait ĂȘtre une cible potentielle pour le traitement du trouble de l'usage de la nicotine."

Precision Pharmacy & Drug Development Center, Département de pharmacie, HÎpital Tangdu, Université médicale de l'armée de l'air, Xi'an, Chine.

Liu Q, et al. Psychopharmacologie (Berl). 2021 Oct 14. [sous presse]

Science/Cellules — Le CBD pourrait prĂ©venir l'inflammation dĂ©clenchĂ©e par le coronavirus

Une étude avec des cellules montre, que le CBD peut prévenir les dommages épithéliaux et la réponse hyperinflammatoire déclenchée par la protéine spike du SRAS-CoV-2.

Département de physiologie et de pharmacologie, Université Sapienza de Rome, Italie.

Corpetti C, et al. Phytother Res. 2021 Oct 12. [sous presse]