Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 22 octobre 2013

Authors

đŸ·ïž IACM — L’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale a Ă©lu la nouvelle PrĂ©sidente, Daniela Parolaro

Le 27 septembre, l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de l’IACM a Ă©lu la PrĂ©sidente Daniela Parolaro, professeure Ă  l’UniversitĂ© d’Insubria, Italie. Mark Ware, Canada, a Ă©tĂ© Ă©lu Vice-prĂ©sident, et Franjo Grotenhermen, Allemagne, rĂ©Ă©lu Directeur ExĂ©cutif. AprĂšs avoir participĂ© pendant plusieurs annĂ©es Ă  l’activitĂ© de l’association au sein du ComitĂ© d’administration, les membres suivants ont Ă©tĂ© remplacĂ©s : Manuel Guzman (Espagne), Ethan Russo (Etats-Unis), et Rudolf Brenneisen (Suisse). Les nouveaux membres Ă©lus sont Donald Abrams (Etats-Unis), Jahan Marcu (Etats-Unis), et Ilya Reznik (IsraĂ«l). Les membres suivants: Arno Hazekamp (Pays-Bas), Roger Pertwee (Royaume-Uni), Willy Notcutt (Royaume-Uni), et Kirsten MĂŒller-Vahl (Allemagne) ont Ă©tĂ© rĂ©Ă©lus. Les reprĂ©sentants des patients Michael Krawitz (Etats-Unis), Alison Myrden (Canada), et Sarah Martin (Royaume-Uni) ont aussi Ă©tĂ© rĂ©Ă©lus.

L’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale a dĂ©cidĂ© de fixer le montant de la cotisation Ă  60€ pour les employĂ©s et Ă  30€ pour les demandeurs d’emploi. En 2011, les membres pouvaient choisir le montant de leur cotisation. Avant 2011, les membres ayant un emploi payaient 60€ ou 60$ et les demandeurs d’emploi 30€ ou 30$. Chaque membre est invitĂ© Ă  faire un don en fonction de ses possibilitĂ©s. La cotisation de l’entreprise amĂ©ricaine Dr. Bronner's Magic Soaps, qui donnera 5000$ pour l’annĂ©e, a Ă©tĂ© trĂšs bien accueillie.

La direction s’est interrogĂ©e sur le moyen d’attirer de nouveaux membres, notamment en Ă©laborant des listes de diffusion pour les scientifiques et les patients en vue d’échanges d’informations et de discussions de haut niveau sur les problĂšmes liĂ©s Ă  l’usage thĂ©rapeutique du cannabis et des cannabinoĂŻdes.

đŸ·ïž IACM — CongrĂšs sur les cannabinoĂŻdes en mĂ©decine de Cologne en 2013

Environ 130 scientifiques, mĂ©decins, Ă©tudiants, et autres, originaires principalement d’Europe, ont participĂ© au CongrĂšs sur les cannabinoĂŻdes qui s’est tenu Ă  Cologne le 27 et 28 septembre. D’excellentes discussions et interventions, une nourriture soignĂ©e et une atmosphĂšre trĂšs cordiale ont ponctuĂ© cet Ă©vĂšnement. Les discussions ont Ă©tĂ© enregistrĂ©es et seront disponibles sur le site web de l’IACM d’ici quelques semaines pour les membres.

L’IACM a honorĂ© quatre personnes dont les rĂ©sultats relatifs Ă  la rĂ©introduction du cannabis et des cannabinoĂŻdes mĂ©ritent d’ĂȘtre mentionnĂ©s. Le comitĂ© dĂ©cisionnel composĂ© des nominĂ©s de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente a dĂ©cidĂ© que le prix de la recherche clinique irait Ă  Philip Robson, le prix Ester Fride Ă 

Vincenzo Di Marzo, et le prix IACM des jeunes chercheurs Ă  Tibor Harkany. Le prix spĂ©cial de l’IACM a Ă©tĂ© dĂ©cernĂ© Ă  Roger Pertwee. Les prix dĂ©cernĂ©s sont accompagnĂ©sd’une somme de 500€.

Les compagnies Bedrocan, Bionorica Ethics, Almirall Hermal, Fundacion Canna, THC Pharm, Phytoplant Research, Paradise Seeds et Terra Energetika sponsorisaient cet évÚnement, et elles ont fortement contribué à la réussite de celui-ci.

Des extraits des conférences sont disponibles à : Conference Website

🌐 Canada — nouveau programme pour l’usage thĂ©rapeutique du cannabis

Le 1er octobre, le Canada a dĂ©butĂ© un nouveau programme contrĂŽlĂ© de cannabis thĂ©rapeutique. La somme d’un milliard de dollars canadiens est espĂ©rĂ©e. MĂȘme si la distribution est privatisĂ©e, les personnes critiques ont peur que cette lĂ©gislation, issue par le gouvernement conservateur, rende l’accĂšs au cannabis plus difficile aux patients.

Au Canada, le cannabis thĂ©rapeutique est lĂ©gal depuis plus de 10 ans, mais est fortement rĂ©gulĂ©. Les patients munis d’une approbation mĂ©dicale peuvent cultiver, ou faire cultiver par d’autres, ou acheter du cannabis auprĂšs du ministĂšre de la santĂ©. Cette annĂ©e, le gouvernement conservateur a votĂ© l’abandon de ce systĂšme au profit d’un systĂšme privĂ© trĂšs rĂ©gulĂ©. Le ministĂšre, d’ici la fin du mois de mars, supprimera progressivement ce systĂšme, qui permettait la vente aux usagers de cannabis issu de Prairie Plant Systems. Ce systĂšme sera remplacĂ© par un autre, mis en place le 1er octobre, dans lequel les patients pourront envoyer leur demande directement aux producteurs accompagnĂ©e de la dĂ©claration mĂ©dicale.

Time Magazine du 2 octobre 2013

đŸ·ïž Science/Homme — le THC efficace pour traiter les nausĂ©es et les vomissements chez des personnes atteintes de cancers en phase terminale

Le THC pourrait se rĂ©vĂ©ler trĂšs efficace pour traiter les nausĂ©es et les vomissements des personnes atteintes de cancers en phase terminale, qu’aucun autre traitement ne soulage, ont indiquĂ© les chercheurs de l’UniversitĂ© de South Florida College of Medicine, Tampa, Etats-Unis, Ă  partir d’un rapport de cas. Les nausĂ©es et les vomissements sont frĂ©quents, et bouleversants en cas de cancers avancĂ©s. 7% des patients prĂ©sentent des symptĂŽmes rĂ©fractaires au traitement.

Le THC est Ă©tudiĂ© dans le cadre des nausĂ©es et vomissements induits par la chimiothĂ©rapie. Peu de cas de son usage en traitement des nausĂ©es et vomissements non liĂ©s Ă  la chimiothĂ©rapie ont Ă©tĂ© rĂ©pertoriĂ©s. Les chercheurs ont rapportĂ© le cas d’une patiente atteinte d’un cancer de l’ovaire en phase terminale, prĂ©sentant des carcinomatoses pĂ©ritonĂ©ales et des nausĂ©es et vomissements rĂ©fractaires, et qui a trĂšs bien rĂ©pondu au traitement au dronabinol (THC).

Hernandez SL, Sheyner I, Stover KT, Stewart JT. Dronabinol Treatment of Refractory Nausea and Vomiting Related to Peritoneal Carcinomatosis. Am J Hosp Palliat Care. 19 septembre 2013. [in press]

En bref

đŸ·ïž Science/Animal — L’ingestion d’acide linolĂ©ique accroit les niveaux d’endocannabinoĂŻdes

Des Ă©tudes menĂ©es sur des souris ont montrĂ© que l’ingestion d’acide linolĂ©ique, un acide omĂ©ga 6, accroit les niveaux de l’endocannabinoĂŻde 2-AG et de l’anandamide, ainsi que le poids. Les chercheurs ont conclu qu’un rĂ©gime riche en acide linolĂ©ique pourrait faire augmenter le poids.

National Institute of Nutrition and Seafood Research, Bergen, Norway.

Alvheim AR, et al. Lipids. 1 octobre 2013. [in press]

đŸ·ïž Science/Cellules — certains produits mĂ©dicinaux peuvent influencer l’excrĂ©tion de THC-COOH

A partir d’expĂ©riences sur les cellules, les chercheurs ont conclu que « la prise de produits affectant le recyclage entĂ©rohĂ©patique du THC-COOH et de ses glucoronides pourrait nuire Ă  l’interprĂ©tation des concentrations de cannabinoĂŻdes utilisĂ©es pour dĂ©tecter ou dĂ©terminer la frĂ©quence de la prise de cannabis, ou indiquer la derniĂšre fois que le produit a Ă©tĂ© consommĂ©.

Institute of Legal and Traffic Medicine, University Hospital, Heidelberg, Germany.

Skopp G, et al. Anal Bioanal Chem. 29 septembre 2013. [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — un composĂ© du curry influence l’activitĂ© des rĂ©cepteurs CB1 du foie

L’antagonisme des rĂ©cepteurs hĂ©patiques CB1 pourrait reprĂ©senter une stratĂ©gie thĂ©rapeutique nouvelle pour le traitement de la fibrose du foie. Les derniĂšres recherches ont montrĂ© que le curcuma, un composĂ© du curry, rĂ©duit l’activitĂ© du rĂ©cepteur CB1 et augmente celle du CB2. Les antagonistes du rĂ©cepteur CB1 miment et renforcent les effets du curcuma. Les scientifiques ont conclu que « leurs Ă©tudes actuelles ont rĂ©vĂ©lĂ© que la rĂ©duction de la fibrose du foie Ă©tait associĂ©e Ă  la modulation du systĂšme CBR et que l’antagonisme du CBR1 a contribuĂ© aux effets du curcuma.

College of Pharmacy, Nanjing University of Chinese Medicine, China.

Zhang Z, et al. Eur J Pharmacol. 2013 Sep 26. [in press]

đŸ·ïž Science/Cellules — le CBD pourrait affecter nĂ©gativement le placenta pendant la grossesse

Selon des expĂ©riences sur les cellules, le CBD (cannabidiol) pourrait influencer la fonction de certaines protĂ©ines qui interviennent dans le fonctionnement du placenta. Les auteurs ont conclu que l’usage du CBD pendant la grossesse « pourrait rĂ©duire les fonctions protectrices du placenta et changer ses caractĂ©ristiques morphologiques et physiologiques. »

Department of Clinical Biochemistry and Pharmacology, Ben-Gurion University of the Negev, Israel.

Feinshtein V, et al. PeerJ. 12 septembre 2013 ;1:e153 [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — la bĂ©ta-caryophyllĂšne rĂ©duit la douleur en influençant les systĂšmes opioĂŻdes et endocannbinoĂŻdes

La trans-caryophyllene (beta-caryophyllene) est une huile essentielle que l’on trouve dans de nombreuses plantes, tels le poivre, le romarin, l’origan et le cannabis. La recherche a montrĂ© « que la trans-caryophyllĂšne rĂ©duit les douleurs aiguĂ«s et chroniques chez les rats. Les systĂšmes endocannabinoĂŻde et opioĂŻde pourraient transmettre cet effet. »

Departamento de Psicobiologia, Universidade Federal de SĂŁo Paulo, Brazil.

Paula-Freire LI, et al. Phytomedicine. 19 septembre. [in press]

đŸ·ïž Science — les cannabinoĂŻdes et d’autres drogues mĂ©dicinales influencent l’activitĂ© des enzymes due aux effets sur le DNA

Dans une revue, des chercheurs ont Ă©crit : « la preuve s’accroit : les drogues courantes telles que les opĂŻodes, les cannabinoĂŻdes, l’acide valproic ou les cytostatiques, pourraient induire des altĂ©rations des profils de la mĂ©thylation de l’ADN ou des conformations histone.» Ces effets pourraient influencer l’activitĂ© de certaines parties de l’ADN et Ă  partir de lĂ , la production des protĂ©ines dans les cellules.

Institute of Clinical Pharmacology, Goethe University, Frankfurt am Main, Germany.

Lötsch J, et al. Trends Mol Med. 2013 Sep 17. [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — l’endocannabinoĂŻde 2-AG est impliquĂ© dans la mĂ©moire des patients schizophrĂšnes.

La rĂ©gulation de l’information entre les cellules par l’endocannabinoĂŻde 2-AG est dĂ©tĂ©riorĂ©e par l’élĂ©vation prolongĂ©e de la neurĂ©guline-1. Cette Ă©lĂ©vation est observĂ©e chez de nombreux patients atteints de schizophrĂ©nie. Une Ă©tude rĂ©cente apporte « un nouvel Ă©clairage des thĂ©rapies potentielles de la schizophrĂ©nie qui visent le systĂšme endocannabinoĂŻde. »

Medical College of Georgia, Augusta, USA.

Du H, et al. J Neurosci 2013;33(38):15022-31.

đŸ·ïž Science/Homme — Le THC pourrait ĂȘtre encore prĂ©sent dans l’haleine des consommateurs de cannabis 2 heures aprĂšs avoir fumĂ©

Dans une Ă©tude menĂ©e sur 24 fumeurs de cannabis, le THC Ă©tait dĂ©tectable dans l’haleine aprĂšs avoir fumĂ© une cigarette de cannabis. Parmi les fumeurs rĂ©guliers de cannabis, tous les Ă©chantillons de souffle d’air se sont rĂ©vĂ©lĂ©s positifs au THC Ă  0,89 h, 76.9% Ă  1.38 h, et 53.8% Ă  2.38 h. Seulement un Ă©chantillon Ă©tait encore positif aprĂšs 4,2 h. Parmi les fumeurs occasionnels, 90.9% des Ă©chantillons Ă©taient positifs au THC Ă  0,95 heure et 63.6% Ă  1.49 heure. Les scientifiques ont Ă©crit que le souffle d’air pourrait se rĂ©vĂ©ler un modĂšle alternatif de test de dĂ©tection de conduite sous influence du cannabis, mais que la limite de la dĂ©tection quand la personne se trouve fenĂȘtre ouverte est courte : de 0,5 Ă  2 heures.

National Institute on Drug Abuse, Baltimore, USA.

Himes SK, et al. Clin Chem. 17 septembre 2013 Sep 17. [in press]