Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 2 septembre 2012

Authors

đŸ·ïž Science/Homme — une consommation prolongĂ©e de l’extrait de cannabis Sativex entraine une baisse durable de la spasticitĂ© ches des malades souffrant de sclĂ©rose en plaque

Selon une Ă©tude menĂ©e au Royaume-Uni par le docteur Michael Serpell, professeur anesthĂ©siste Ă  la Pain Clinic de Gartnavel, University of Glasgow, sur 146 patients atteints de sclĂ©rose en plaque et de spasticitĂ©, l’extrait de cannabis Sativex a Ă©tĂ© efficace un an aprĂšs le dĂ©but du traitement. Pendant l’essai contrĂŽlĂ© sur six semaines, le Sativex a eu un effet clinique efficace sur la spasticitĂ©. L’étude a Ă©tĂ© poursuivie pendant 334 jours. Il a Ă©tĂ© administre aux patients un traitement moyen de 7,3 vaporisations par jour (environ 20 mg de THC et 18 mg de CBD).

Cinquante deux (36%) des patients se sont retirĂ©s de l’étude avant la premiĂšre annĂ©e, 14% Ă  cause des effets secondaires et 9% Ă  cause du manque d’efficacitĂ© du traitement. Les effets secondaires principaux Ă©taient la fatigue et une sensation de vertige. Cinq patients ont subi de sĂ©rieux effets secondaires: un patient a mĂȘme rapportĂ© deux Ă©pisodes de trouble psychiatrique. Les auteurs ont Ă©crit Ă  propos du Sativex: « la suretĂ© du produit Ă©tait identique, les effets secondaires nĂ©gatifs rares, qu’il n’y avait pas d’accoutumance. Les patients qui ont poursuivi le traitement ont indiquĂ© une amĂ©lioration progressive de leur Ă©tat.

Serpell MG, Notcutt W, Collin C. Sativex long-term use: an open-label trial in patients with spasticity due to multiple sclerosis. J Neurol. 10 aout 2012. [in press]

🌐 Etats-Unis — en novembre, les citoyens de l’Arkansas et du Massachusetts se prononceront par vote sur la lĂ©galisation du cannabis mĂ©dical

Le 22 aoĂ»t, les administrateurs de l’État de l’Arkansas ont approuvĂ© le fait de proposer l’usage mĂ©dical du cannabis au vote de novembre. Les supporters voudraient que cet État soit le premier État du sud Ă  approuver ce traitement pour plusieurs maladies rĂ©pertoriĂ©es. Le gouvernement de l’État a indiquĂ© que l’organisation Arkansas for Compassionate Care disposait d’assez de signatures pour prĂ©senter la loi aux Ă©lecteurs.

Dix sept États des Etas-Unis ainsi que le District of Columbia ont lĂ©galisĂ© l’usage mĂ©dical du cannabis, selon des modalitĂ©s diffĂ©rentes. La proposition permettrait aux citoyens de l’Arkansas souffrant de certaines maladies d’acheter du cannabis dans des dispensaires quand leur mĂ©decin le leur recommanderait.

Ces maladies ont Ă©tĂ© Ă©numĂ©rĂ©es, il s’agit du cancer, du glaucome, du VIH, et de la maladie d’Alzheimer. La proposition prĂ©voit aussi l’autorisation pour les patients ou leurs aides soignant de cultiver du cannabis dans le cas oĂč le patient habiterait Ă  plus de 7km du dispensaire. En novembre, les Ă©lecteurs du Massachusetts se prononceront aussi sur la lĂ©galisation du cannabis mĂ©dical. Dans le Colorado, l’Oregon, et l’État de Washington, les Ă©lecteurs se prononceront sur la dĂ©criminalisation du cannabis Ă  usage rĂ©crĂ©atif.

San Francisco Chronicle du 22 aout 2012

En bref

đŸ·ïž Science/Homme — la consommation de cannabis n’est pas associĂ©e au dĂ©veloppement de la dĂ©pression

Selon une Ă©tude sur le long terme, portant sur 45 087 hommes suĂ©dois, aucun effet de la consommation de cannabis n’a pu ĂȘtre obserĂ©e dans le dĂ©veloppement d’une dĂ©pression. Mais, un risque accru de schizophrĂ©nie a Ă©tĂ© confirmĂ©. Les sujets ayant rĂ©alisĂ© l’étude ont fourni des informations sur leur consommation de cannabis depuis qu’ils avaient 18 ans jusqu’à 35 ans.

Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden.

Manrique-Garcia E, et al. BMC Psychiatry, 2012;12(1):112.

Free full text

đŸ·ïž Science/Homme — le cannabis rĂ©duit le risque d’accident des mineurs de charbon.

Une Ă©tude menĂ©e sur des mineurs de charbon a montrĂ© que les urines des victimes d’un accident prĂ©sentaient une concentration en THC moindre que ceux qui n’ont pas Ă©tĂ© accidentĂ©s. Il a Ă©tĂ© relevĂ© chez les accidentes des concentrations supĂ©rieures d’opioĂŻdes et cocaĂŻnes. L’étude a comparĂ© 100 mineurs accidentĂ©s Ă  215 sujets contrĂŽlĂ©s.

St. Mary's Occupational Medicine Clinic, Evansville, USA.

Price JW. J Addict Med. 14 aout 2012. [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — l’activation du rĂ©cepteur CB2 protĂšge le cerveau

L’activation du rĂ©cepteur cannabinoĂŻde-2 par un cannabinoĂŻde synthĂ©tique (0-1966) a renforcĂ© la barriĂšre sang-cerveau chez des souris victimes de blessures cĂ©rĂ©brales traumatiques. Les traitements rĂ©pĂ©tĂ©s avec le cannabinoĂŻde ont rĂ©duit la blessure de la barriĂšre sang-cerveau ainsi que la dĂ©gĂ©nĂ©rescence des cellules nerveuses du cerveau.

Thomas Jefferson University Hospital, Philadelphia, USA.

Amenta PS, et al. J Neurosci Res. 18 aout 2012. [in press]

đŸ·ïž Science/Cellules — l’anandamide pourrait protĂ©ger les cellules nerveuses en cas de maladie d’Alzheimer

Dans une Ă©tude menĂ©e sur des cellules nerveuses, l’anandamide a augmentĂ© l’activitĂ© d’un gĂšne (Notch-1), qui pourrait restaurer le dĂ©veloppement de nouvelles cellules nerveuses et la cognition chez des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

University of Dublin/Trinity College Institute of Neuroscience, Ireland.

Tanveer R, et al. J Biol Chem. 13 aout 2012. [in press]

Free full text

đŸ·ïž Science/Animal — alimenter des poissons avec de l’acide linolĂ©ique (Omega 6) augmente les concentrations d’endocannabinoĂŻde

Les huiles vĂ©gĂ©tales comme l’huile de soja pourraient ĂȘtre des alternatives intĂ©ressantes pour le remplacement des huiles alimentaire pour des saumons, mais prĂ©sentent de hauts niveaux d’acide linolĂ©ique, un acide gras omĂ©ga 6 contenu dans le filet du poisson. On a donnĂ© Ă  des saumons de l’Atlantique, pendant 6 mois, de l’huile de soja et de l’huile de poisson. L’alimentation avec de l’huile de soja a fait augmenter l’acide linolĂ©ique, diminuer la chaine des acides gras omĂ©ga-3 et a fait augmenter le taux d’endocannabinoides 2-AG et l’anandamide, ce qui a entrainĂ© une prise de poids accĂ©lĂ©rĂ©e.

National Institute of Nutrition and Seafood Research, Bergen, Norway.

Alvheim AR, et al. Br J Nutr. 2012 Aug 10:1-10. [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — le CBD a protĂ©gĂ© les reins aprĂšs une rĂ©duction transitoire de l’afflux sanguin

Le cannabidiol (CBD) sous forme d’intraveineuse, une heure avant et 12 heures aprĂšs la rĂ©duction du flux sanguin des reins des rats pendant 30 minutes, a rĂ©duit la lĂ©sion des organes. Les chercheurs ont conclu que le cannabidiol, via ses propriĂ©tĂ©s anti-oxydantes et anti-inflammatoires, pourrait prĂ©senter un potentiel thĂ©rapeutique pour se protĂ©ger des lĂ©sions causĂ©es par un flux sanguin rĂ©duit.

College of Medicine, King Faisal University, Al-Ahsa, Saudi Arabia.

Fouad AA, et al. Life Sci. 1er aout 2012. [in press]