Publié
Dernière actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 15 août 2005

Authors

🏷️ Science — Les cannabinoïdes pourraient être profitable aux patients atteints de maladies inflammatoires des intestins

Des chercheurs anglais estiment que des médicaments à base de cannabis pourraient être profitables aux patients atteints de maladies inflammatoires des intestins. L'équipe de l'université de Bath a isolé un nombre abondant de récepteurs cannabinoïdes 2 (CB2) dans certains tissus intestinaux de patients. Ils considèrent que cela fait partie de la tentative de l'organisme d'atténuer l'inflammation et qu'administrer un médicament qui se fixe sur ces récepteurs pourrait amplifier cet effet.

Le Dr. Karen Wright et ses collègues ont examiné des échantillons d'intestins de sujets sains et de patients atteints d'inflammation intestinale. Des récepteurs CB1 et CB2 ont été trouvés dans de nombreux tissus du grand intestin des deux groupes. Cependant, les patients présentaient un nombre beaucoup plus grand de récepteurs CB2 dans l'épithélium caractéristique de la maladie. L'activation des récepteurs CB2 par les cannabinoïdes a augmenté la guérison tissulaire. Cette observation fournit une logique thérapeutique pour les maladies inflammatoires de l'intestin telles que la maladie de Crohn et la colite ulcérative à l'aide de produits à base de cannabis.

Lorsque des personnes sont atteintes de maladies inflammatoires de l'intestin, leur système immunitaire produit des inflammations dans différentes régions de l'appareil digestif. Ceci se traduit en symptômes tels que des douleurs ou des diarrhées pressantes. De façon anecdotique , les personnes souffrant de la maladie de Crohn et de colite ulcérative ont rapporté que leurs symptômes évoluent positivement lorsqu'ils consomment du cannabis. Des premiers essais cliniques avec des extraits de cannabis sur la maladie de Crohn sont en cours à l'université de Munich (avec du Cannador) ainsi que dans les laboratoires de l'entreprise anglaise GW Pharmaceuticals (avec du Sativex).

(Sources: BBC News du 31 juillet 2005; Wright K, Rooney N, Feeney M, Tate J, Robertson D, Welham M, Ward S. Differential expression of cannabinoid receptors in the human colon: cannabinoids promote epithelial wound healing. Gastroenterology 2005;129(2):437-53)

🌐 Canada/Etats-Unis — La police canadienne perquisitionne le siège du British Columbia Marijuana Party.

La police canadienne, agissant à la demande des autorités américaines, a perquisitionné le siège du British Columbia Marijuana Party (BCMP) à Vancouver le 22 juillet et a procédé à l'arrestation de son dirigeant, Marc Emery. M. Emery ainsi que deux autres personnes sont accusées par les Etats-Unis de comploter de produire du cannabis, de comploter de distribuer des graines de cannabis aux Etats-Unis ainsi que de comploter de blanchir de l'argent. Les Etats-Unis cherchent à obtenir leur extradition.

Le 2 Août, le Juge Patrick Dohm a libéré M. Emery moyennant une caution de 50 000 dollars. Patrick Dohm a précisé que Marc Emery pouvait continuer ses activités politiques auprès du Marijuana Party. M. Emery est également autorisé à garder ouverte sa librairie dans laquelle il vend des graines de cannabis et peut reprendre ses fonctions auprès de son magazine Cannabis Culture.

Son avocat, John Conroy a déclaré que l'affaire à l'encontre de Marc Emery est injuste car la police canadienne ne l'a jamais poursuivi alors qu'il a vendu ouvertement des graines pendant neuf ans. « Même Santé Canada orientait les gens vers les sites Internet de M. Emery pour y acheter des graines. Et maintenant, ils aident les Américains » souligne-t-il au cours d'une conférence de presse.

(Sources: Canadian Press du 2 août 2005, Cannabis Culture du 29 juillet 2005)

En bref

🌐 Espagne — études cliniques avec du Sativex

Cet automne, près de 600 patients vont être impliqués dans des études cliniques visant à traiter différentes pathologies au moyen de l'extrait de cannabis Sativex. Les patients souffrant de cancer, de troubles neurologiques ou du SIDA vont être inclus dans les études menées par six hôpitaux catalans participant à ce programme. Il est prévu d'inclure 65 patients souffrant de neuropathies liées à la sclérose en plaques, 65 patients souffrant de spasticité liée à la sclérose en plaques, 130 patients atteints de troubles neurologiques, 40 patients atteints du SIDA souffrant de perte d'appétit et 60 patients cancéreux subissant une chimiothérapie. Si le traitement des nausées et des vomissements induits par la chimiothérapie s'avère être efficace, il est prévu prévu de traiter 240 patients supplémentaires à l'aide de Sativex qui sera importé du Canada. (Source: El País du 28 juillet 2005)

🌐 Argentine — le ministre de la santé soutient l'usage médical

Le ministre de la santé, Ginés González García, a annoncé qu'il soutient l'utilisation médicale du cannabis mais qu'il est contre la légalisation des drogues. Il a souligné que la morphine est également utilisée pour soigner la douleur. (Source: Inforegion du 24 juillet 2005)

🏷️ Science — Schizophrénie

Des chercheurs israéliens avancent que la relation d'association entre la consommation de cannabis et l'augmentation du risque de schizophrénie qui a été observée aux termes d'études récentes en Suède, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande et en Israël pourrait ne pas être d'ordre causal. Plusieurs études ont rapporté une association entre les gènes codant les récepteurs cannabinoïdes et la schizophrénie. Les chercheurs notent « qu'une explication alternative de l'association entre la consommation de cannabis et la schizophrénie pourrait être que les évolutions pathologiques du système cannabinoïde chez les patients schizophrènes est associée à la fois à une augmentation des taux de consommation de cannabis et à une augmentation du risque de schizophrénie, sans que le cannabis ne soit un facteur causal de schizophrénie. »( Source: Weiser M, Noy S. Dialogues Clin Neurosci. 2005;7(1):81-5.)

🏷️ Science — Consommation de cannabis et risque de cancer

Des chercheurs de l'Agence Internationale de Recherche sur le Cancer (AIRC), un organisme de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont étudié des données épidémiologiques sur la consommation de cannabis et le cancer. Deux études de cohorte et quatorze études à cas contrôlés ont été étudiées. Les études étaient conflictuelles et la plupart des études n'ont pas mis en évidence une association claire entre la consommation de cannabis et le cancer. Cependant, les chercheurs ont noté que « suffisamment d'études ne sont pas disponibles pour évaluer de façon adéquate l'impact de la marijuana sur les risques de cancer. Les nombreuses limites aux études précédentes comprennent la sous représentativité possible là où la consommation de marijuana est illégale, des tailles d'échantillon trop faibles et la présence de trop peu de gros consommateurs de marijuana dans l'échantillon de l'étude. » (Source: Hashibe M, et al. Alcohol 2005;35(3):265-75.)