Publié
Dernière actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 12 septembre 2005

Authors

Etats-Unis ‚ÄĒ le NIDA rejette une √©tude sur du cannabis en spray

Un protocole scientifique visant √† √©tudier les types d'√©missions produites par du cannabis en spray a √©t√© rejet√© par le National Institute on Drug Abuse (NIDA) apr√®s un report l√©gal de 18 mois. Dans son courrier signifiant le rejet du protocole, le NIDA avance que l'√©tude ¬ę ne contribuerait pas √† enrichir de mani√®re significative la base des connaissances scientifiques ¬Ľ.

Le protocole soumis au NIDA en f√©vrier 2004 au nom des Chemic Laboratories dans le Massachusetts, visait √† obtenir 10 grammes de marijuana aupr√®s de ladite agence afin que les chercheurs puissent mener √† bien une √©valuation chimique du processus de vaporisation de cannabis. Du fait que le NIDA contr√īle le seul canal de distribution de cannabis aux Etats-Unis, son refus emp√™che concr√®tement la mise en oeuvre de l'√©tude . L'√©tude sur la vaporisation vise √† d√©velopper un syst√®me de distribution aupr√®s des patients recourant √† la marijuana m√©dicale sans qu'ils aient besoin de fumer.

En 1999, une revue sur la marijuana et la sant√© men√©e par l'Institut de m√©decine de l'acad√©mie am√©ricaine des sciences avait men√© le gouvernement √† entreprendre des recherches sur des syst√®mes de distribution de cannabis sans fum√©e et rapidement op√©rationnels, du fait que les √©tudes ont montr√© que la vaporisation supprime les toxines respiratoires en chauffant le cannabis √† une temp√©rature √† laquelle les vapeurs de cannabino√Įdes se forment (typiquement autour de 180-190¬įC) mais en-dessous du point de combustion au niveau duquel la fum√©e nocive et les toxines associ√©es (par exemple des hydrocarbures carcinog√©n√©tiques) se forment (√† pr√®s de 230¬įC).

(Source: Communiqu√© de Presse du CaliforniaNORML du 25 ao√Ľt 2005)

Etats-Unis ‚ÄĒ la police autorise les patients Califoriens √† transporter du cannabis dans leur voiture

Un nouveau règlement de la police routière de Californie (California Highway Patrol, CHP) permet à présent aux patients se déplaçant sur les routes de l'état de transporter jusqu'à 8 onces (environ 225 grammes) de cannabis s'ils sont détenteurs d'une carte d'identification d'utilisateur certifié ou d'une autorisation écrite d'un médecin.

Une circulaire adress√©e aux fonctionnaires du CHP stipule qu'un ¬ę individu doit √™tre rel√Ęch√© et que la marijuana ne doit pas √™tre saisie ¬Ľ si la personne est autoris√©e selon la loi de l'√©tat √† d√©tenir de la marijuana √† des fins m√©dicales. Elle pr√©cise √©galement que les fonctionnaires ¬ę ne doivent pas proc√©der √† des contr√īles routiers dans le but premier de lutter contre la consommation de drogues ¬Ľ lorsque celle-ci concerne l'utilisation autoris√©e de cannabis m√©dical. Bien que les donn√©es disponibles sur les arrestations soient incompl√®tes, les d√©fenseurs du cannabis m√©dical soulignent que la police routi√®re a √©t√© responsable de plus d'arrestations de patients et de donneurs de soins que toute autre organe de l'√©tat.

Le porte-parole du CHP, Joe Whiteford, note que les autorités chargées de faire appliquer la loi, au départ, ne savaient pas exactement comment interpréter le jugement de la cour suprême des Etats-Unis. En Juin 2005, la cour a jugé que les utilisateurs de cannabis médical dans une douzaine d'états, dont la Californie, ne sont pas protégés contre des poursuites fédérales. Cependant, les magistrats ne se sont pas prononcés sur la loi de l'état entrée en vigueur en 1996 légalisant le cannabis médical.

Au cours d'un conférence de presse à l'initiative d'Americans for Safe Access, les patients et leurs défenseurs ont parlé d'avancée au sujet du changement de politique et ont prédit que d'autres organismes chargés de l'application de la loi allaient suivre dans le même sens.

(Sources: Associated Press du 28 ao√Ľt 2005, New York Times du 30 ao√Ľt 2005)

En bref

Etats-Unis ‚ÄĒ JAMA calls for reclassification

Un √©ditorial du Journal of the American Medical Association (JAMA) appelle √† une reclassification du cannabis afin de l√©galiser son usage m√©dical. ¬ę Une r√©gulation convenable de la marijuana m√©dicale requi√®re une vision clairvoyante du gouvernement bas√©e sur la sant√© publique, un agenda de recherche rigoureux, une relation m√©decin-patient confidentielle et un respect des patients qui cherchent √† soulager leur douleur ¬Ľ pr√©cise l'√©ditorial. ¬ę Une premi√®re √©tape consisterait √† reclassifier la marijuana comme drogue de classe II, √† l'instar des substances de classe II que sont la coca√Įne et la morphine, cela correspondant bien √† la d√©finition statutaire de pr√©senter 'une utilisation m√©dicale couramment accept√©e associ√©e √† de s√©v√®res restrictions.' Ceci permettrait des prescriptions m√©dicales soumises √† une r√©glementation stricte sans interf√©rer ind√Ľment avec la politique concernant les drogues. ¬Ľ (Source: Lawrence O. Gostin, JD. JAMA 2005;294:842-844)

Etats-Unis ‚ÄĒ extrait de Cannabis

Le 25 ao√Ľt, Brian Bayley, avocat de la DEA (Drug Enforcement Administration), a soulign√© au cours d'une audience tenue dans les quartiers g√©n√©raux de la DEA √† Arlington (Virginie) que le Dr. Mahmoud ElSohly, √† la t√™te de la ferme de cannabis de l'Universit√© du Mississippi, s'est vu octroyer une licence de la DEA afin d'extraire du cannabis √† partir du cannabis NIDA. Il travaillera conjointement avec Mallinckrodt Pharmaceuticals. M. Bayley ajoute qu'ils envisagent de produire un extrait avec lequel Mallinckrodt souhaite effectuer des recherches cliniques et ¬ę lancer un produit qualif√©, en l'absence de meilleure d√©nomination, de dronabinol naturel ¬Ľ. (Source: Transcription des propos de Brian Bayley du 25 ao√Ľt 2005, au sujet de Lyle E. Craker)

Royaume-Uni ‚ÄĒ arrestations de THC4MS

Trois membres de THC4MS, un groupe qui fournit une préparation de cannabis à des personnes souffrant de sclérose en plaques ont été arrêtés et inculpés de trafic de cannabis. Selon le groupe, THC4MS a envoyé plus de 33 000 barres de chocolat CannaBiz à plus de 1600 patients atteints de sclérose en plaques au cours des 10 dernières années. Lelzey Gibson, Mark Gibson et Marcus Davies encourent une peine de 1 à 4 ans de prison (Source: www.thc4ms.org)

Etats-Unis ‚ÄĒ Cour supr√™me

Le juge de la Cour supr√™me, John Paul Stevens, a qualifi√© le dernier jugement de la Cour supr√™me de juin 2005 sur le cannabis m√©dical de ¬ę peu sage ¬Ľ. Au cours d'une conf√©rence du barreau am√©ricain tenue √† Las Vegas, il a pr√©cis√© que le jugement d√©coulait cependant strictement de la loi. M. Stevens a d√Ľ se prononcer en faveur du droit du gouvernement f√©d√©ral √† poursuivre les patients consommant du cannabis √† des fins m√©dicales dans des √©tats o√Ļ cela est autoris√© par les lois de l'√©tat. Il souligne que les juges ont souvent d√Ľ faire face √† un conflit entre leurs propres pr√©f√©rences en mati√®re de politique publique et les d√©cisions qu'ils se voyaient oblig√©s d'adopter conform√©ment √† la loi. (Source: New York Times du 25 ao√Ľt 2005)

Science ‚ÄĒ douleur

Des chercheurs de l'Universit√© de Georgie ont d√©montr√© qu'un blocage de la d√©gradation d'endocannabino√Įdes augmentait l'analg√©sie induite par le stress. Ils ont inhib√© l'enzyme qui d√©grade les endocannabino√Įdes, la FAAH (acide gras amidohydrolase). Cet effet a √©t√© aboli par un antagoniste r√©cepteur CB1, ce qui sugg√®re que les r√©cepteurs CB1 servent de m√©diateurs pour cette forme d'analg√©sie. (Source: Suplita RL 2nd et al. Neuropharmacology 25 ao√Ľt 2005; [publication √©lectronique avant impression])

Science ‚ÄĒ THC for inhalation

Des chercheurs n√©erlandais de l'Universit√© de Groningue ont d√©velopp√© une poudre de THC adapt√©e pour l'inhalation. Des solutions de THC et d'inuline dans un m√©lange de butanol tertiaire et d'eau ont √©t√© gel√©s et s√©ch√©s √† des fins de vaporisation. Ils pr√©cisent que ¬ę les taux de refroidissement √©lev√©s au cours du processus de cong√©lation ont eu pour r√©sultat une stabilisation efficace du THC. Les poudres peuvent √™tre conditionn√©es dans des a√©rosols dont la taille de particule est appropri√©e √† l'inhalation ¬Ľ (Source: van Drooge DJ et al. Eur J Pharm Sci 2005;26(2):231-40)