Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 11 janvier 2010

Authors

đŸ·ïž Science — le nabilone amĂ©liore le sommeil chez des patients souffrant de fibromyalgie

À la Pain Clinic de McGill UniversitĂ© de MontrĂ©al, Canada, les effets sur le sommeil de faibles doses du dĂ©rivĂ© du THC, nabilone (0,5-1-0 mg au coucher, et de l’antidĂ©presseur amitriptyline (10-20 mg au coucher) ont Ă©tĂ© Ă©tudiĂ©s sur 31 patients souffrant de fibromyalgie et d’insomnie chronique. La fibromyalgie se caractĂ©rise par des douleurs chroniques gĂ©nĂ©ralisĂ©es et des insomnies. Chaque mĂ©dicament a Ă©tĂ© administrĂ© pendant 2 semaines, avec une interruption de 2 semaines entre les deux phases de traitement.

29 participants ont fini l’étude. L’amitriptyline et le nabilone ont tous les deux amĂ©liorĂ© le sommeil, mais le nabilone s’est rĂ©vĂ©lĂ© plus efficace. Aucun effet sur la douleur, l’humeur ou la qualitĂ© de la vie n’a Ă©tĂ© observĂ©. Les effets indĂ©sirables ont Ă©tĂ© qualifiĂ©s de faibles Ă  modĂ©rĂ©s et plus frĂ©quents avec le nabilone. Les chercheurs ont en conclu que « le nabilone est efficace pour amĂ©liorer le sommeil des patients et est bien tolĂ©rĂ©. Une dose faible de nabilone au coucher peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme une alternative Ă  l’amitriptyline. »

(Source: Ware MA, Fitzcharles MA, Joseph L, Shir Y. The Effects of Nabilone on Sleep in Fibromyalgia: Results of a Randomized Controlled Trial. Anesth Analg. [ publication Ă©lectronique avant la parution])

🌐 Etats-Unis — au Colorado, les patients qui ont le droit de consommer du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales ont aussi le droit d’acheter le mĂ©dicament

Selon un arrĂȘt du 30 dĂ©cembre, les patients qui sont autorisĂ©s Ă  consommer du cannabis disposent aussi constitutionnellement du droit de l’acheter. Le juge Christopher Cross de la Cour du district d’Arapahoe County poursuivait la ville de Centennial aprĂšs qu’elle ait fait fermer le dispensaire CannaMart en octobre. Le juge a accordĂ© la demande du dispensaire en injonction, ce qui empĂȘche la ville de faire fermer le dispensaire. Celui-ci rĂ©cuse la thĂšse de la ville qui prĂ©tend vouloir interdire les commerces de cannabis qui violent la loi fĂ©dĂ©rale sur les drogues.

En 2000, le Colorado a votĂ© un amendement constitutionnel qui autorise l’utilisation mĂ©dicale du cannabis . Les rĂ©centes dĂ©cisions des autoritĂ©s de santĂ© de l’État, ainsi que les dĂ©clarations du procureur gĂ©nĂ©ral des États-Unis de 2009, stipulant que les procureurs fĂ©dĂ©raux n’interfĂšrent pas avec les lois de l’État sur le cannabis, ont conduit Ă  une explosion des commerces vendant du cannabis dans le Colorado. Le juge Cross a indiquĂ© que la ville violait les droits de trois patients auxquels il Ă©tait recommandĂ© du cannabis. Ces patients se sont joints au procĂšs. L’un d’eux a fait savoir que la fermeture de CannaMart rendait difficile l’approvisionnement en cannabis qui lui avait Ă©tĂ© prescrit pour une maladie nerveuse dĂ©bilitante.

Pour plus d’informations:

http://hosted.ap.org/dynamic/stories/U/US_MEDICAL_MARIJUANA_COLORADO?SITE=FLTAM&SECTION=HOME&TEMPLATE=news_generic.htm

(Source: Associated Press du 30 décembre 2009)

En bref

🌐 Etats-Unis — Colorado

Dans cet État, 30 000 patients ont l’autorisation de consommer du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales. À la mi-aoĂ»t, les trois quarts de ces recommandations provenaient de quinze mĂ©decins. (Source: Denver Post du 18 dĂ©cembre 2009)

🌐 Etats-Unis — Nouveau -Mexique

899 patients disposent d’une autorisation pour consommer du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales. L’accĂšs Ă  ce mĂ©dicament reste difficile pour plus de la moitiĂ© d’entre eux. (Source: Santa Fe Reporter du 23 dĂ©cembre 2009)

đŸ·ïž Science — sclĂ©rose en plaques

Selon des recherches menĂ©es par un centre hospitalier universitaire prĂšs de Madrid, Espagne, il a des diffĂ©rences significatives dans la distribution du gĂšne qui code le rĂ©cepteur CB1 chez les patients qui souffrent d’une sclĂ©rose progressive en comparaison des sujets en bonne santĂ©. Il n’y a pas de relation entre les gĂ©notypes et la sĂ©vĂ©ritĂ© de la maladie. (Source: Ramil E, et al. Mult Scler. ( publication Ă©lectronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — DĂ©tection du THC

Les chercheurs de l’universitĂ© de Trondheim, NorvĂšge, signalent le cas d’une femme enceinte qui Ă©tait une grosse consommatrice de cannabis. Les mĂ©tabolites THC (THC-COOH) Ă©taient toujours dĂ©celables dans son urine 84 jours aprĂšs le dernier jour de consommation. Les chercheurs ont pensĂ© qu’elle continuait Ă  consommer bien qu’elle nie ce fait. Finalement, son profil d’élimination du THC-COOH a confirmĂ© ses dires. (Source: Westin AA, et al. J Anal Toxicol 2009;33(9):610-4.)

đŸ·ïž Science — SchizophrĂ©nie

Il existe une incertitude quant aux effets du cannabis sur les facultĂ©s cognitives des patients atteints de schizophrĂ©nie. D’aprĂšs une Ă©tude menĂ©e en Australie, la diffĂ©rence de facultĂ©s cognitives entre des consommateurs de cannabis et des non consommateurs, en bonne santĂ© ou souffrant de schizophrĂ©nie est faible, ce qui suggĂšre que « la consommation de cannabis n’a que de trĂšs faibles effets sur la performance neurocognitive Ă©valuĂ©e. » (Source: Scholes KE, et al. Psychol Med 17dĂ©cembre 2009 . [publication Ă©lectronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — le cannabigĂ©rol

Le mĂ©canisme d’action du cannabinoĂŻde cannabigĂ©rol (CBG) issu de la plante est inconnu. Des chercheurs de l’universitĂ© d’Aberdeen, Grande-Bretagne, ont trouvĂ© que le CBG peut activer les rĂ©cepteurs adrĂ©nergiques alpha2, se lier aux rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes CB1 et CB2 et bloquer les rĂ©cepteurs CB1 et 5-HT1A. (Source: Cascio MG, et al. Br J Pharmacol [publication Ă©lectronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — Cannabidiol

À ce jour, les mĂ©canismes d’action du cannabidiol (CBD), dont l’antagonisme au rĂ©cepteur CB1, ont Ă©tĂ© dĂ©montrĂ©s. Les chercheurs de l’universitĂ© de SĂŁo Paulo, BrĂ©sil, ont dĂ©montrĂ© les effets antidĂ©presseurs du CBD sur des souris par l’intermĂ©diaire de l’activation des rĂ©cepteurs 5-HT1A. (Source: Zanelati T, et al. Br J Pharmacol. [ publication Ă©lectronique avant la parution])