Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 10 mars 2017

Authors

đŸ·ïž IACM — ConfĂ©rence des CannabinoĂŻdes 2017 - Appel aux descriptions des prĂ©sentations et aux inscriptions

Le Conseil d'Administration de l'IACM vous invite à la Conférence des Cannabinoïdes et à présenter vos recherches. Elle se tiendra les 29 et 30 septembre 2017 à Cologne, en Allemagne. Le site Web de la conférence avec le programme préliminaire est en ligne dÚs maintenant pour la soumission des descriptions des présentations et des inscriptions des participants. Les dates limites pour les présentations orales sont le 31 mai 2017 et le 31 juillet 2017 pour les descriptions des présentations. Veuillez trouver ici les sponsors de la réunion à venir. Si vous souhaitez parrainer la conférence, veuillez contacter l'IACM en envoyant un courriel à info@cannabis-med.org.

Date: 29-30 Septembre 2017

Localisation: Maritim Hotel, Cologne, Allemagne

Des frais d'inscription réduits sont disponibles jusqu'au 31 Juillet 2017. Ne manquez pas la principale conférence sur le cannabis et les cannabinoïdes en médecine! Au cours de la Conférence, l'IACM honorera quatre personnes pour des accomplissements spéciaux concernant la réintroduction du cannabis et des cannabinoïdes en tant que médicament. Il y a un prix pour la recherche fondamentale (Ester Fride Award), pour la recherche clinique, pour les jeunes chercheurs et un prix spécial. Le Comité des prix de l'IACM élira les lauréats. Chaque prix est associé à un prix de 500 Euros. Au cours de la Conférence, l'IACM tiendra son Assemblée Générale et élira les nouveaux membres du Conseil d'Administration et un nouveau Président/Présidente.

En bref

đŸ·ïž Science/Homme — Les patients prĂ©fĂšrent le cannabis aux opioĂŻdes

Dans un sondage auprÚs de 271 patients canadiens qui ont reçu du cannabis à des fins médicales, le cannabis a souvent remplacé d'autres médicaments (63%), en particulier les opioïdes pharmaceutiques (30%), les benzodiazépines (16%) et les antidépresseurs (12%). Les patients ont également déclaré avoir substitué l'alcool (25%) et les cigarettes / tabac (12%) avec le cannabis.

Université de Colombie-Britannique, Okanagan, Canada.

Lucas P, Walsh Z. Int J Drug Policy. 2017;42:30-35

🌐 Allemagne — Une formation mĂ©dicale pour les mĂ©decins sur l'usage mĂ©dical du cannabis et des cannabinoĂŻdes

Le 13 mai, l'Association Allemande pour le Cannabis comme Médicament en collaboration avec l'Association médicale de Hessen et la ville de Francfort organisent une conférence pour éduquer les médecins et autres professionnels de la santé sur l'utilisation médicale du cannabis et des cannabinoïdes.

Cannabis et CannabinoĂŻdes en MĂ©decine

🌐 Hollande — La chambre basse du parlement a adoptĂ© un projet de loi qui permet la culture du cannabis

La chambre basse du parlement nĂ©erlandais a adoptĂ© le 21 fĂ©vrier par 77 Ă  72 un projet de loi pour dĂ©pĂ©naliser la culture du cannabis aux Pays-Bas. Le projet de loi doit encore ĂȘtre adoptĂ© par le SĂ©nat. Le cannabis est disponible dans les « coffeeshops » pour usage personnel, mais la rĂ©elle production pour approvisionner ces magasins est illĂ©gale. En consĂ©quence, les dĂ©taillants doivent s'ouvrir Ă  des poursuites potentielles en cultivant leur propre cannabis ou en l'achetant auprĂšs de rĂ©seaux criminels.

UPI du 21 FĂ©vrier 2017

🌐 Allemagne — PrĂ©sentation de l'agence pour le cannabis

Le 3 mars, le MinistĂšre FĂ©dĂ©ral de la SantĂ© a prĂ©sentĂ© des plans dĂ©taillĂ©s pour la nouvelle agence de cannabis qui superviserait la culture du cannabis et la production ultĂ©rieure pour ĂȘtre utilisĂ©e en mĂ©decine, conformĂ©ment Ă  une nouvelle loi approuvĂ©e par le Bundestag en Janvier et qui devrait entrer en vigueur mi-Mars 2017.

British Medical Journal du 8 FĂ©vrier 2017

Pharmazeutische Zeitung du 3 Mars 2017

đŸ·ïž Science/Homme — L'utilisation du cannabis n'est pas associĂ©e Ă  un risque accru de maladies cardiovasculaires

Dans une étude menée auprÚs de 5113 adultes ùgés de 18 à 30 ans au départ (1985-1986) de l'étude Développement des Risques Coronariens chez les jeunes adultes, suivis pendant plus de 25 ans, le cannabis n'a pas été associé à un risque accru d'événements cardiovasculaires. Comparé à l'absence de consommation de cannabis, la consommation cumulative tout au long de la vie et la consommation récente de cannabis n'ont montré aucune association avec des incidents de maladies cardiovasculaires, un accident vasculaire cérébral, une maladie coronarienne ou une mortalité due à des maladies cardiovasculaires.

Institut National du CƓur, des Poumons et du Sang, Bethesda, États-Unis.

Reis JP, et al. Am J Public Health. 2017 16 FĂ©v :e1-e6 [in press]

🌐 Danemark — Plus de 80% des Danois soutiennent l'utilisation du cannabis Ă  des fins mĂ©dicinales

Plus de 80% des Danois sont favorables Ă  la lĂ©galisation de l'usage mĂ©dical du cannabis, a rĂ©vĂ©lĂ© un nouveau sondage, ce qui augmente les chances qu'un projet pilote prĂ©vu pour l'annĂ©e prochaine qui entraĂźnera la fin de la prohibition. Le Danemark prĂ©voit, Ă  partir du 1er Janvier de l'annĂ©e prochaine, lancer un essai de quatre ans qui permettra Ă  un «groupe de patients dĂ©fini» d'ĂȘtre traitĂ© avec du cannabis mĂ©dical, aprĂšs qu'un accord ait Ă©tĂ© conclu au Parlement Danois en Novembre dernier.

The Local du 27 FĂ©vrier 2017

đŸ·ïž Science/Animal — Les acides gras omĂ©ga-3 augmentent les rĂ©cepteurs CB1 et rĂ©duisent la croissance du cancer du cĂŽlon

Dans une étude sur des souris, les acides gras oméga-3 diététiques ont inhibé de façon significative la croissance intestinale du polype, corrélée avec l'induction de l'expression du récepteur CB1.

Institut National de Gastroentérologie "S. de Bellis", HÎpital de Recherche, Bari, Italie.

Notarnicola M, et al. Int J Mol Sci. 2017;18(3).

đŸ·ïž Science/Homme — Les symptĂŽmes de sevrage prolongĂ©s chez les jeunes consommateurs de cannabis atteints de maladies psychiatriques

Chez 50 jeunes adultes ùgés de 18 à 25 ans, les symptÎmes de sevrage aprÚs cessation du cannabis dépendaient des maladies psychiatriques. Ceux qui n'avaient pas de diagnostic psychiatrique avaient la sévérité des symptÎmes de sevrage considérablement réduite au cours de la premiÚre semaine d'abstinence et avaient une durée plus courte de sevrage au cannabis.

DĂ©partement de Psychiatrie, HĂŽpital GĂ©nĂ©ral du Massachusetts et l’École MĂ©dicale d’Harvard, Boston, États-Unis.

Schuster RM, et al. Prev Med. 2017 Feb 24. [in press]

đŸ·ïž Science/Animal — Le CBD a amĂ©liorĂ© la cognition chez un modĂšle schizophrĂšne de rat

En utilisant un modÚle schizophrÚne de rat, les chercheurs ont examiné l'effet du traitement chronique de CBD sur la cognition et l'interaction sociale. Le traitement au CBD a amélioré de maniÚre significative la reconnaissance, la mémoire de travail et les déficits d'interaction sociale dans ce modÚle. Les auteurs ont écrit que «ces nouveaux résultats présentent des implications intéressantes pour l'utilisation potentielle de CBD dans le traitement des déficits cognitifs et du retrait social de la schizophrénie».

FacultĂ© des Sciences, de MĂ©decine et de SantĂ©, et l’Institut de Recherche MĂ©dicale et de SantĂ© d’Illawarra, UniversitĂ© de Wollongong, Australie.

Osborne AL, et al. Neuropsychopharmacology. 2017 23 FĂ©v [in press]

đŸ·ïž Science/Homme — Une haute capacitĂ© acadĂ©mique rĂ©duit le risque de tabagisme, mais augmente le risque de consommation de cannabis chez les adolescents

Dans une étude portant sur 6059 enfants, suivis de 11 à 20 ans, les aptitudes académiques élevées à l'ùge de 11 ans étaient associées à un risque réduit de fumer du tabac, mais associées à un risque accru de consommer réguliÚrement de l'alcool et du cannabis. Ces associations ont persisté en début d'ùge adulte.

École MĂ©dicale UCL, Londres, Royaume-Uni.

Williams J, et al. BMJ Open. 2017;7(2):e012989.

đŸ·ïž Science/Animal — L'influence dose-dĂ©pendante du THC sur l'absorption de glucose dans le cerveau

Le THC a influencĂ© l'absorption de glucose dans le cerveau des rats. Un taux bas de THC dans le sang de <1 ng/mL correspondait Ă  une augmentation de la consommation de glucose (6-30%), alors qu’un taux de THC sanguin> 10 ng/mL coĂŻncidait avec une diminution de l'absorption de glucose (-2 Ă  -22%). Il y avait des diffĂ©rences entre les diffĂ©rentes rĂ©gions du cerveau.

Centre Médical Universitaire de l'Université Johannes Gutenberg de Mayence, Allemagne.

Miederer I, et al. Neuropharmacology. 2017;117:273-281.

đŸ·ïž Science/Animal — L'activation du rĂ©cepteur CB2 rĂ©duit l'inflammation cutanĂ©e

Un agoniste synthétique du récepteur CB2 a inhibé l'inflammation dans un modÚle de dermatite de souris en bloquant l'activité de l'endocannabinoïde 2-AG.

SHIONOGI & Co, Osaka, Japon.

Haruna T, et al. Pharmacology. 2017;99(5-6):259-267.

đŸ·ïž Science/Homme — Pas d'association entre consommation de cannabis et dĂ©pression

Dans une Ă©tude longitudinale portant sur 2 348 patients atteints de troubles dĂ©pressifs majeurs, le taux de consommation de cannabis Ă©tait associĂ© Ă  un nombre significativement plus Ă©levĂ© de symptĂŽmes dĂ©pressifs lors du suivi. Cependant, aprĂšs ajustement des facteurs de confusion de base, aucune association n'a Ă©tĂ© trouvĂ©e entre l'usage de cannabis et la suicidalitĂ©, la fonctionnalitĂ© et la qualitĂ© de vie. Les auteurs ont conclu que «nombre des associations entre l'utilisation du cannabis et les comportements plus sĂ©vĂšres des troubles dĂ©pressifs majeurs ne semblent pas ĂȘtre attribuĂ©es Ă  l'usage du cannabis lui-mĂȘme mais Ă  des facteurs sociodĂ©mographiques et cliniques associĂ©s».

Université d'Ariel, Israël.

Feingold D, et al. Psychiatry Res. 2017;251:225-234.