Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 10 mars 2010

Authors

đŸ·ïž Science 🌐 Etats-Unis — un rapport sur la recherche du Center for Medicinal Cannabis Research de Caliornie fournit de nouvelles preuves des effets thĂ©rapeutiques du cannabis

Selon un rapport publiĂ© le 17 fĂ©vrier, les premiers essais cliniques, des vingt derniĂšres annĂ©es sur les bĂ©nĂ©fices mĂ©dicaux du cannabis confirment son efficacitĂ© pour rĂ©duire les spasmes musculaires associĂ©s Ă  la sclĂ©rose en plaques et aux douleurs de diffĂ©rentes origines. Le Dr. Igor Grant, psychiatre, qui dirige le Center for Medicinal Cannabis Research de l’UniversitĂ© de Californie, San Diego, indique que cinq Ă©tudes, financĂ©es par l’État, ont fait appel Ă  des volontaires Ă  qui ont Ă©tĂ© administrĂ©s de maniĂšre alĂ©atoire du cannabis ou un placĂ©bo afin de dĂ©terminer si le cannabis soulageait Ă  l‘ inverse d’autres traitements traditionnels.

"Il est certain maintenant que les cannabinoĂŻdes peuvent constituer un traitement principal ou complĂ©mentaire, a indiquĂ© Grant lors d’une confĂ©rence de presse oĂč il prĂ©sentait ses rĂ©sultats. L’AssemblĂ©e lĂ©gislative de Californie a crĂ©Ă© le CMCRC en 2000 afin d’examiner si les demandes d’utilisation mĂ©dicale du cannabis pouvaient rĂ©sister Ă  un examen scientifique. En 1996, les Ă©lecteurs de l’État ont Ă©tĂ© les premiers des Etats-Unis Ă  approuver une loi permettant l’usage du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales. Treize autres États ont fait de mĂȘme, mais la Californie est le seul Etat Ă  soutenir la recherche. AprĂšs dix ans d’activitĂ© et prĂšs de 9 millions de dollars (environ 6,6 millions d’Euros) investis, le CMCRC pourra finir son travail d’investigation l’annĂ©e prochaine. ParallĂšlement aux Ă©tudes sur les spasmes musculaires, le SIDA et les douleurs associĂ©es des blessĂ©s mĂ©dullaires, le Centre a aussi Ă©tudiĂ© l’impact de la marijuana sur le sommeil, la conduite automobile, les douleurs des membres chez les patients diabĂ©tiques. Les travaux ont aussi portĂ© sur l’administration du cannabis, Ă  savoir l’inhalation aprĂšs vaporisation est aussi efficace que de fumer le cannabis.

Le rapport est disponible Ă :

http://www.cmcr.ucsd.edu/CMCR_REPORT_FEB17.pdf

Pour plus d‘information:

- http://hosted.ap.org/dynamic/stories/U/US_MARIJUANA_RESEARCH?SITE=FLTAM&SECTION=HOME&TEMPLATE=news_generic.htm

- http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/c/a/2010/02/18/MNRF1C3964.DTL

- http://www.upi.com/Health_News/2010/02/18/Studies-Pot-good-for-some-types-of-pain/UPI-60541266552210/

(Sources: Associated Press du 17 février 2010, UPI of 18 février 2010, San Francisco Chronicle du 18 février 2010)

đŸ·ïž IACM — l’enquĂȘte prĂ©liminaire sur Franjo Grotenhermen est close

Dans une lettre datĂ©e du 5 fĂ©vrier adressĂ©e au Dr. Franjo Grotenhermen, directeur exĂ©cutif de l’IACM, parvenue Ă  son avocat mi-fĂ©vrier, le procureur de Hamburg indique que l’enquĂȘte prĂ©liminaire dont il faisait l’objet est maintenant terminĂ©e. Aucune activitĂ© criminelle n’a Ă©tĂ© trouvĂ©e. Aucun autre membre de L’IACM et de l’ACM n’a Ă©tĂ© interrogĂ© Ă  l’exception d‘un membre de l‘ACM de Hambourg. Grotenhermen a indiquĂ© "qu’il Ă©tait heureux que cette perquisition n’ait eu aucune consĂ©quence sur les patients au sein de l’ACM ou de l’IACM, et que pour le futur, aucun membre n‘a Ă  s’inquiĂ©ter. "

Le 17 mars 2009, la police locale avait effectuĂ© une perquisition au bureau de l’association allemande Association for Cannabis as Medicine (ACM) ainsi qu’au bureau du Dr. Grotenhermen, prĂ©sident de cette association. La police avait saisi des fichiers de l’ACM et de l’IACM. De plus, une copie du disque dur de l‘ordinateur avait Ă©tĂ© faite Ă  titre d’investigation. La perquisition avait Ă©tĂ© effectuĂ©e sur la base d’un mandat de la Cour de Hambourg Ă  la demande du procureur qui suspectait une violation de la loi sur les stupĂ©fiants. Les autoritĂ©s pensaient trouver une illĂ©galitĂ© relative Ă  la Cannabis Pharmacy (www.hanfapotheke.org).

(Source: communication personnelle de Franjo Grotenhermen)

🌐 Italie — Un juge ordonne un accĂšs libre aux mĂ©dicaments Ă  base de cannabis pour un patient atteint de sclĂ©rose en plaques

Une Cour de justice d’Avezzano, ville italienne des Abruzes, province d’Aquila, a statuĂ© le 2 fĂ©vrier qu’un patient souffrant de sclĂ©rose en plaques devrait avoir un accĂšs libre au traitement Ă  base de cannabis non produit en Italie. Le juge Elisabetta Pierazzi a statuĂ© ainsi en indiquant que les autres mĂ©dicaments ne s’étaient pas rĂ©vĂ©lĂ©s efficaces, et que seul le cannabis rĂ©duisait les symptĂŽmes du patient. Cette dĂ©cision est basĂ©e sur l’article 32 de la Constitution italienne qui proclame le droit Ă  la santĂ© des citoyens. Selon un article journalistique, c’est la premiĂšre dĂ©cision de justice de ce type en Italie.

Il a Ă©tĂ© notĂ© que le patient ne disposait pas de ressources financiĂšres suffisantes pour acheter le mĂ©dicament et qu’il Ă©tait urgent qu’il en bĂ©nĂ©ficie avant une dĂ©tĂ©rioration de sa santĂ©.

Le malade a dĂ©clarĂ©:" je suis heureux de cette victoire. C’est celle des patients forcĂ©s Ă  renoncer au seul remĂšde qui peut allĂ©ger leur souffrance. Or, ces interdictions contredisent les droits fondamentaux et civils des citoyens. "

Pour plus d‘information:

http://ricerca.gelocal.it/ilcentro/archivio/ilcentro/2010/02/10/CR3CQ_CR301.html

(Source: Il Centro du 10 février 2010)

En bref

🌐 Etats-Unis — Montana

En 2009, le nombre de patients ayant recours au cannabis Ă  des fins mĂ©dicales a augmentĂ© de 600%. Entre 2008 et 2009, le nombre de personnes ayant demandĂ© une approbation lĂ©gale pour obtenir du cannabis est passĂ© de 830 Ă  6069. Au total l’Etat compte dĂ©sormais 7339 patients autorisĂ©s. (Source: Helena Independent Record du 14 fĂ©vrier 2010)

đŸ·ïž Science — ToxicitĂ© nerveuse

Selon une Ă©tude rĂ©alisĂ©e sur un modĂšle animal, menĂ©e Ă  l’universitĂ© de Barcelone, Espagne, le THC rĂ©duit les lĂ©sions du systĂšme nerveux causĂ©es par la prise de MDMA (ecstasy). Les auteurs suggĂšrent que "ces actions neuroprotectrices sont d’abord mĂ©diatisĂ©es par la rĂ©duction de l’hyperthermie via l’activation du rĂ©cepteur CB1, bien que les rĂ©cepteurs CB2 contribuent eux aussi Ă  attĂ©nuer la neuroinflammation." (Source: Touriño C, et al. PLoS One 2010;5(2):e9143.)

đŸ·ïž Science — virus papillome humain

Selon une large Ă©tude Ă©pidĂ©miologique conduite aux États-Unis, la consommation de cannabis n’est pas associĂ©e avec l’apparition naturelle du virus papillome humain et du cancer cervical chez les femmes, qu’elles soient positives ou nĂ©gatives au VIH. Quelques virus de ce type peuvent causer des tumeurs malignes, spĂ©cialement dans les cas de cancer cervical chez les femmes. L’étude a inclus un grand nombre de femmes: 2584 personnes positives au VIH et de 915 nĂ©gatives. (Source: D'Souza G, et al. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 16 fĂ©vrier 2010. [ publication Ă©lectronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — Blessure mĂ©dullaire

Selon une recherche menĂ©e sur le modĂšle animal par des scientifiques espagnols, l‘endocannabinoĂŻde 2-AG rĂ©duit les lĂ©sions liĂ©es Ă  des blessure mĂ©dullaire (moelle Ă©piniĂšre). Cet effet est provoquĂ© par l’activation des rĂ©cepteurs CB1 et CB2. Les auteurs ont notĂ© que les rĂ©sultats suggĂšrent que "ce cannabinoĂŻde endogĂšne peut ĂȘtre utile comme traitement de protection pour les cas de lĂ©sions de la moelle Ă©piniĂšre aigues ." (Source: Arevalo-Martin A, et al. Neurobiol Dis 12 fevrier 2010. [publication electronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — Douleur

Une Ă©tude rĂ©alisĂ©e Ă  l’universitĂ© de ModĂšne et Reggio Emilia, Italie, prouve que l’acide acĂ©tysalicylique (Aspirine) et les cannabinoĂŻdes agissent en synergie pour rĂ©duire la douleur. Les auteurs ont utilisĂ© le cannabinoĂŻde synthĂ©tique HU210. Cette synergie implique la sĂ©rotonine et les rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes. Ils ont notĂ© que " les combinaisons de doses faibles de cannabinoĂŻdes et de NSAIDs peuvent ĂȘtre intĂ©ressantes d’un point de vue thĂ©rapeutique." (Source: Ruggieri V, et al. Life Sci 2010 Feb 12. [publication Ă©lectronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — culture du cannabis

Selon une Ă©tude menĂ©e Ă  l’universitĂ© de Gent, Belgique, une culture de cannabis Ă  petite Ă©chelle comme une par exemple, une culture maison, reprĂ©sente une part de marchĂ© sous Ă©valuĂ©e comparĂ©e Ă  la culture commerciale Ă  grande Ă©chelle. L‘auteur soutient " une plus grande tolĂ©rance des cultures Ă  petite Ă©chelle afin d’assurer le moins mauvais des marchĂ©s du cannabis. ." (Source: Decorte T. Int J Drug Policy 20 fĂ©vrier 2010. [ publication Ă©lectronique avant la parution])

đŸ·ïž Science — Douleur

Selon une recherche menĂ©e sur le modĂšle animal Ă  l’UniversitĂ© de Tucson en Arizona, un agoniste du rĂ©cepteur CB2 a rĂ©duit la douleur et la perte de masse osseuse dans des cas de cancer. (Source: Lozano A, et al. Life Sci 19 fĂ©vrier 2010 Feb 19. [ publication Ă©lectronique avant la parution])