Publié
DerniĂšre actualisation
temps de lecture

IACM-Bulletin du 10 avril 2005

Authors

đŸ·ïž Science — des cannabinoĂŻdes rĂ©duisent la progression de la maladie d’Alzheimer chez les animaux.

Une Ă©tude menĂ©e par des chercheurs de l’UniversitĂ© Complutense de Madrid et l’Institut Cajal, publiĂ©e dans le Journal of Neuroscience, a dĂ©montrĂ© que des cannabinoĂŻdes peuvent rĂ©duire des mĂ©canismes pathologiques associĂ©s Ă  la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs espĂšrent que les cannabinoĂŻdes pourront ĂȘtre utilisĂ©s pour dĂ©velopper des thĂ©rapies mĂ©dicamenteuses pour lutter contre la maladie.

Ils ont d’abord comparĂ© les tissus cĂ©rĂ©braux de patients dĂ©cĂ©dĂ©s de la maladie d’Alzheimer avec ceux de personnes saines qui sont mortes Ă  un Ăąge similaire. Les chercheurs trouvĂ© un fonctionnement considĂ©rablement rĂ©duit des rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes dans les tissus cĂ©rĂ©braux des malades ainsi que des indications d’activation de la microglie. La microglie active la rĂ©ponse immunitaire du cerveau et est prĂ©sente prĂšs des dĂ©pĂŽts de plaques liĂ©s Ă  la maladie d’Alzheimer. Lorsqu’elle est active, la microglie provoque des inflammations. Les cellules nerveuses avec des rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes 1 (CB1), prĂ©sentes chez un nombre Ă©levĂ© de sujets de contrĂŽle, ont Ă©tĂ© trĂšs rĂ©duites dans les zones d’activation microgliale.

Dans un deuxiĂšme temps, des rats ont reçus des injections de peptide bĂȘta-amyloĂŻde. Cette protĂ©ine joue un rĂŽle important dans la maladie d’Alzheimer, puisque l’on suppose que des niveaux Ă©levĂ©s de bĂȘta-amyloĂŻde dans le cerveau conduisent Ă  l’agrĂ©gation de cette protĂ©ine, formant alors des plaques. Les animaux qui ont Ă©galement reçu d’autres cannabinoĂŻdes ont mieux rĂ©agi lors des tests portant sur le fonctionnement mental. Des analyses ont montrĂ© que les cannabinoĂŻdes ont empĂȘchĂ© l’activation microgliale et ainsi rĂ©duit l’inflammation. Ces effets ont Ă©galement Ă©tĂ© transmis par les cannabinoĂŻdes qui se lient uniquement aux rĂ©cepteurs CB2.

Les chercheurs ont conclu : « nos rĂ©sultats indiquent que les rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes sont importants dans la pathologie de la maladie d’Alzheimer et que les cannabinoĂŻdes rĂ©ussissent Ă  empĂȘcher les mĂ©canismes neurodĂ©gĂ©nĂ©ratifs apparaissant avec la maladie. »

Des chercheurs britanniques, qui ont publiĂ© leurs travaux dans la revue Sub-Cellular Biochemistry, ont trouvĂ© que la phosphorylation du bĂȘta-amyloĂŻde augmente la neurotoxicitĂ© de cette protĂ©ine. Ils ont Ă©galement dĂ©montrĂ© que les cannabinoĂŻdes empĂȘchent les effets destructeurs du bĂȘta-amyloĂŻde phosphorylĂ© sur les cellules nerveuses.

(Sources: Ramirez BG, et al. Prevention of Alzheimer's disease pathology by cannabinoids: neuroprotection mediated by blockade of microglial activation. J Neurosci 2005;25(8):1904-13; Milton NG. Phosphorylated amyloid-bĂȘta: the toxic intermediate in alzheimer's disease neurodegeneration. Subcell Biochem 2005;38:381-402; BBC News du 22 fĂ©vrier 2005)

🌐 Etats-Unis/Royaume-Uni — GW Pharmaceuticals accĂ©lĂšre son projet de mise sur le marchĂ© de Sativex aux Etats-Unis

La sociĂ©tĂ© britannique GW Pharmaceuticals a annoncĂ© le 28 fĂ©vrier qu’elle accĂ©lĂ©rait ses projets de mise sur le marchĂ© de ses mĂ©dicaments Ă  base de cannabis aux Etats-Unis. GW prĂ©cise qu’elle a sollicitĂ© les conseils du Apjohn Group, un groupe installĂ© aux Etats-Unis comportant 10 membres ayant tous exercĂ© par le passĂ© des activitĂ©s de direction dans de grandes entreprises pharmaceutiques amĂ©ricaines, forts d’une riche expĂ©rience dans le dĂ©veloppement clinique, les questions des mises sur le marchĂ© et de santĂ© publique.

Le Sativex de GW a rempli les conditions d’éligibilitĂ© au Canada pour le traitement de neuropathies de la sclĂ©rose en plaques en dĂ©cembre 2005 mais l’approbation en Grande Bretagne pour le traitement de la spasticitĂ© de la sclĂ©rose en plaques a Ă©tĂ© maintes fois reportĂ©e. Sativex est un spray sublingual de cannabis contenant des quantitĂ©s Ă©gales de THC et de CBD.

(Source: Reuters du 28 FĂ©vrier 2005)

En bref

🌐 Canada — Abattement fiscal sur le cannabis mĂ©dical

Les Canadiens pourront obtenir un abattement fiscal sur l’achat de cannabis mĂ©dical dans le budget fĂ©dĂ©ral proposĂ© par le ministre des finances Ralph Goodale. La marijuana achetĂ©e Ă  des fins mĂ©dicales Ă  SantĂ© Canada ou un cultivateur agrĂ©Ă© pourra faire l’objet d’un abattement fiscal si les dĂ©penses annuelles de santĂ© dĂ©passent 3 pour cent des revenus nets ou 1844 dollars canadiens. (Source : Toronto Star du 24 fĂ©vrier 2005)

🌐 Autriche — nouveau centre de recherche

Un tout nouveau centre de recherche pour les mĂ©dicaments dĂ©rivĂ©s des plantes va ĂȘtre crĂ©Ă© Ă  Innsbruck. Les domaines de recherche de Bionorica Research concerneront la recherche sur les thĂ©rapeutiques par inhalation dĂ©rivĂ©es de plantes et la recherche de produits Ă  base de cannabis Ă  des fins thĂ©rapeutiques. Une filiale de Bionorica en Allemagne, Delta 9 Pharma, produit dĂ©jĂ  un composĂ© au cannabis, le dronabinol (THC) Ă  des fins mĂ©dicales. (Source : Der Standard du 28 fĂ©vrier 2005)

🌐 Etats-Unis — Nouveau Mexique

Le SĂ©nat de l’état du Nouveau Mexique a approuvĂ© trois projets de loi distincts qui autoriseraient l’usage mĂ©dical du cannabis, mais il demeure incertain si la chambre des reprĂ©sentants leur donnera son aval. Selon l’une de ces mesures, le cannabis seraient cultivĂ© dans des installations agrĂ©Ă©es et protĂ©gĂ©es et ensuite distribuĂ©s Ă  des patients dĂ©clarĂ©s pour en dĂ©tenir et en fumer. Selon un projet de loi alternatif, la marijuana serait produite par une entreprise pharmaceutique. Le troisiĂšme projet de loi soutenu par le SĂ©nat autoriserait l’usage de marijuana uniquement en application locale, tel qu’avec une pommade. (Source: Associated Press du 2 mars 2005)

🌐 Australie — Territoire de la Capitale Australienne

Des modifications des lois sur les stupĂ©fiants du Territoire de la Capitale Austrialienne, un des Ă©tats d’Australie, sont entrĂ©es en vigueur le 6 mars. Ils rĂ©duisent le nombre de plants de cannabis qui peuvent ĂȘtre cultivĂ©s sans ĂȘtre poursuivis pour violation du code pĂ©nal de 5 Ă  2 plants. Le code pĂ©nal autorise la possession de cannabis sĂ©chĂ© jusqu’à 25 grammes Ă  une personne pour son usage personnel. (Source : Gouvernement du Territoire de la Capitale du 1er mars 2005, http://www.cmd.act.gov.au)