[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 12 Février 2019

Monde: L'Organisation mondiale de la Santé accepte la valeur médicale du cannabis et des cannabinoïdes

Dans une lettre du 24 janvier au Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, le Directeur général de l’OMS et le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus ont informé les Nations Unies des modifications suggérées dans les Conventions internationales sur les drogues. Ces suggestions ont fait suite aux réunions du Comité d'experts de la toxicomanie de l’OMS en juin et novembre 2018.

L'OMS reconnaît le potentiel thérapeutique du cannabis et des cannabinoïdes et modifie la position qu’elle a depuis 1954, en vertu de laquelle "il faudrait s'efforcer d'éliminer le cannabis de toute pratique médicale légitime". Le nouveau calendrier international proposé par l'OMS offre aux pays plus de possibilités afin de fournir un accès légal et sûr à l'usage médical du cannabis et de stimuler la recherche. À l’heure actuelle, 53 pays de l’ONU doivent approuver ces recommandations, amendant ainsi les calendriers de la Convention sur un vote à la majorité simple, soit 27 pays. Initialement prévu pour mars 2019, il est tout à fait possible que le retard de 2 mois dans la publication des résultats reporte le vote à mars 2020.

Lettre de l'OMS à l'ONU du 24 janvier 2019
Communiqué de Presse par FAAAT du 1er février 2019

Science/Homme: La légalisation du cannabis à des fins médicales aux États-Unis est associée à une réduction de la consommation d'opioïdes

Selon une analyse effectuée aux États-Unis auprès de 4,8 millions de personnes vivant dans des États où le cannabis thérapeutique est légal, la légalisation serait associée à une réduction significative de la consommation d'opioïdes. Les scientifiques de Pharmerit International à Bethesda, aux États-Unis, ont publié les résultats de leur étude dans le Journal of General Internal Medicine. Un échantillon de 10% d'une base de données représentative de la population au niveau national a été utilisé pour recueillir des informations sur la consommation d'opioïdes, la consommation d'opioïdes chroniques et la consommation d'opioïdes à haut risque entre les années 2006 et 2014.

La légalisation du cannabis à des fins médicales s'avère être associée à une réduction des prescriptions d'opioïdes ; moins 5% pour des consommations d'opioïdes, moins 7% pour des consommations régulières d'opioïdes et moins 4% pour une consommation d'opioïdes à haut risque. Les auteurs ont conclu que " dans les États où la marijuana est disponible par le biais de circuits médicaux, un taux modestement moins élevé de prescription d'opioïdes et d'opioïdes à haut risque a été observé. Les responsables politiques pourraient envisager la légalisation de la marijuana à des fins médicales comme un outil susceptible de réduire modestement la consommation d'opioïdes chroniques et à haut risque. "

Shah A, Hayes CJ, Lakkad M, Martin BC. Impact of Medical Marijuana Legalization on Opioid Use, Chronic Opioid Use, and High-risk Opioid Use. J Gen Intern Med. 2019 Jan 25. [in press]

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans les troubles du spectre autistique

Lors d’une étude portant sur 53 enfants atteints de TSA, environ les deux tiers ont bénéficié d'un traitement avec un extrait de cannabis riche en CBD et pauvre en THC. Les auteurs de l'unité de pharmacologie et de toxicologie cliniques du centre médical Assaf Harofeh de Tel-Aviv, en Israël, ont publié leurs résultats dans Frontiers in Pharmacology. L'âge médian était de 11 ans (extrêmes: 4 à 22 ans). Ils ont reçu un extrait de cannabis avec un rapport CBD:THC de 20 à 1. La dose médiane de THC était de 7 mg (extrêmes: 4 à 11 mg) et de 90 mg de CBD (45 à 143 mg). La durée médiane du traitement était de 66 jours (3-588 jours).

Les attaques d'automutilation et de rage se sont améliorées dans 68% des cas et se sont aggravées pour 9% d’entre eux. Les symptômes d'hyperactivité se sont améliorés eux aussi dans 68% des cas, n'ont pas changé pour 29% d’entre eux et se sont aggravés dans 3% des cas. Dans un commentaire, le Dr Franjo Grotenhermen, directeur exécutif de l'IACM, a noté que la dénomination de l'extrait en tant qu'huile de CBD est trompeuse. " Dans ma pratique médicale, j’ai vu plusieurs patients autistes tirer uniquement profit du THC, alors que je n’ai jamais vu un patient autiste bénéficier seulement du CBD de manière significative ", a-t-il noté. " Ces enfants ont reçu une dose de THC normale et efficace comprise entre 5 et 10 mg environ et une dose modérée de CBD. Ainsi, j’ai l’impression que les participants à l’étude ont peut-être profité principalement du THC et moins du CBD."

Barchel D, Stolar O, De-Haan T, Ziv-Baran T, Saban N, Fuchs DO, Koren G, Berkovitch M. Oral Cannabidiol Use in Children With Autism Spectrum Disorder to Treat Related Symptoms and Co-morbidities. Front Pharmacol. 2019;9:1521.

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être très efficace dans l'autogestion de l'endométriose

Selon une enquête menée auprès de 484 femmes atteintes d'endométriose vivant en Australie, le cannabis a été très efficace pour réduire la douleur. Les résultats de l'étude réalisée par des scientifiques de l'Institut NICM de Recherche sur la Santé de l'Université de Sydney Ouest en Australie ont été publiés dans BMC Complementary and Alternative Medicine. Un sondage en ligne a été distribué via les médias sociaux. Les femmes pouvaient répondre à l'enquête si elles avaient entre 18 et 45 ans, si elles vivaient en Australie et si elles avaient un diagnostic confirmé d'endométriose.

Les formes les plus courantes de stratégies d'autogestion utilisées étaient la chaleur (70%), le repos (68%) et des exercices de méditation ou de respiration (47%). Le cannabis, la chaleur, l'huile de chanvre/CBD et les changements alimentaires étaient les mieux notés en termes d'efficacité déclarée par ces femmes pour la réduction de la douleur. Les interventions physiques telles que le yoga, le Pilate, les étirements et l'exercice ont été jugées moins efficaces. Les auteurs ont écrit que "les femmes qui consomment du cannabis ont signalé l'efficacité autoévaluée la plus élevée".

Armour M, Sinclair J, Chalmers KJ, Smith CA. Self-management strategies amongst Australian women with endometriosis: a national online survey. BMC Complement Altern Med. 2019;19(1):17.

Science/Homme: Les usagers de cannabis à des fins médicales réduisent leur consommation de benzodiazépines

Selon une analyse de 146 patients sous cannabis médical utilisant des benzodiazépines, 30% ont cessé d'utiliser ces médicaments dans les 2 mois. Des chercheurs de la Faculté de Médecine de l’Université Dalhousie au Canada ont publié leurs recherches dans la revue partenaire de l’IACM, Cannabis and Cannabinoid Research.

L'âge moyen était de 47 ans, 61% de l'échantillon étaient des femmes, et 54% de l'échantillon ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis. Après avoir terminé un cycle de prescription de cannabis médical de 2 mois en moyenne, 30,1% des patients avaient cessé de prendre des benzodiazépines. À la suite de deux prescriptions de cannabis, 65 patients au total (soit 44,5%) ont arrêté de prendre des benzodiazépines. Lors du dernier suivi, après trois cycles de prescription de cannabis médical, 66 patients au total (soit 45,2%) avaient cessé de prendre des benzodiazépines, ce qui correspond à un taux de cessation stable sur une période moyenne de six mois.

Purcell C, Davis A, Moolman N, Taylor SM. Reduction of Benzodiazepine Use in Patients Prescribed Medical Cannabis.Cannabis Cannabinoid Res. 2019 Jan 24. [in press]

Science/Homme: De faibles doses de CBD ont augmenté les effets psychédéliques du THC et de fortes doses de CBD ont réduit ces effets

Dans une étude contrôlée par placebo menée auprès de 36 usagers de cannabis en bonne santé, l'inhalation concomitante de faibles doses de CBD et de THC augmentait les effets psychédéliques du THC, alors que des doses élevées de CBD réduisaient ces effets. Des chercheurs de l'École de Psychologie et de l'Institut de Recherche en Santé Illawarra de l'Université de Wollongong, en Australie, ont publié leurs données dans les EURopean Archives of Psychiatry and Clinical Neuroscience. Les participants ont inhalé soit un placebo soit du CBD seul (400 mg), ou bien, du THC seul (8 mg) contre du THC combiné à des doses faibles (4 mg) ou élevées (400 mg) de CBD.

Les mesures objectives (évaluations par les observateurs aveugles) et subjectives (auto-évaluation) de l’intoxication différaient. Le CBD a montré certaines propriétés enivrantes par rapport au placebo. De faibles doses de CBD associées à du THC ont été améliorées, tandis que des doses élevées de CBD ont réduit les effets intoxicants du THC. L’augmentation de l’intoxication par le CBD à faible dose était particulièrement importante chez les consommateurs de cannabis peu fréquents.

Solowij N, Broyd S, Greenwood LM, van Hell H, Martelozzo D, Rueb K, Todd J, Liu Z, Galettis P, Martin J, Murray R, Jones A, Michie PT, Croft R. A randomised controlled trial of vaporised Δ9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol alone and in combination in frequent and infrequent cannabis users: acute intoxication effects. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2019 Jan 19. [in press]

En bref

Allemagne: Le gouvernement sélectionnera des producteurs de cannabis médical
Le gouvernement a accepté les offres de contrats d'approvisionnement de 79 producteurs de cannabis potentiels, alors que le pays cherche à développer sa propre industrie du cannabis médicinal et à réduire sa dépendance aux importations en provenance du Canada et des Pays-Bas. Le 28 janvier, l’organisme de réglementation des médicaments du pays, le BFARM, a annoncé son objectif de sélectionner les producteurs entre avril et juin, pour un volume total d’achat de cannabis de 10 400 kg sur quatre ans.
Reuters du 28 janvier 2019

Thaïlande: Le pays a annulé les demandes de brevets étrangers relatives à l'utilisation de cannabis
Le 28 janvier, la Thaïlande a effectivement annulé toutes les demandes de brevet étrangères concernant l'utilisation de cannabis, craignant que des sociétés étrangères ne dominent un marché ouvert en décembre 2018, lorsque le gouvernement a approuvé l'utilisation de ce médicament à des fins médicales et de recherche. Les groupes de la société civile et les chercheurs craignaient que la domination d'entreprises étrangères ne rende l'accès aux médicaments plus difficile pour les patients thaïlandais et l'accès aux extraits de cannabis pour les chercheurs thaïlandais lui aussi plus contraignant.
Reuters du 28 janvier 2019

Israël: Le gouvernement autorise l'exportation de cannabis à des fins médicales
Le 27 janvier, le gouvernement israélien a approuvé une loi autorisant les exportations de cannabis à des fins médicales, ce qui devrait accroître les recettes de l’État et le secteur agricole. Les entreprises israéliennes - bénéficiant d’un climat favorable et d'expertise en technologies médicales et agricoles - comptent parmi les plus grands producteurs de cannabis à des fins médicales dans le monde. Huit entreprises cultivent du cannabis en Israël, dont beaucoup ont ouvert des fermes à l’étranger pour pouvoir entrer sur le marché international.
Reuters du 27 janvier 2019

Philippines: La Chambre des Représentants approuve un projet de loi en faveur du cannabis médical
La Chambre des Représentants a franchi une étape historique après le vote de cette dernière en faveur de la légalisation du cannabis à des fins médicales dans le pays. Au cours de la séance plénière du 29 janvier, 163 législateurs, contre 5 au total ont voté en faveur de l'adoption de la " Loi philippine sur le Cannabis médical compassionnel. "
Politiko du 29 janvier 2019

Science/Homme: Les patients qui utilisent du cannabis réduisent l'utilisation d'autres médicaments et de l'alcool
Dans une enquête auprès de 2032 patients utilisant du cannabis médical au Canada, 69% ont signalé une substitution aux médicaments sur ordonnance, suivie de l'alcool (45%), du tabac (31%) et des substances illicites (27%). Les médicaments opiacés représentaient 35% de tous les médicaments sur ordonnance, suivis des antidépresseurs (22%).
Dimensions Sociales de la Santé, Université de Victoria, Canada.
Lucas P, et al. Harm Reduct J. 2019;16(1):9.

Science/Homme: La légalisation du cannabis destiné à l'usage des adultes est associée à une réduction de la consommation d'opioïdes aux États-Unis
Le nombre d'ordonnances et le nombre total de doses d'opioïdes ont été réduits dans les États qui ont légalisé l'usage du cannabis pour les adultes. Dans les modèles comparant huit États et Washington DC, la légalisation n'était pas associée à la prescription d'opioïdes du Tableau II (par exemple, l'oxycodone), mais à la réduction d'environ 30% du nombre total de prescriptions et du dosage total d'opioïdes du Tableau III (par exemple, la codéine).
Département de Médecine Familiale et de Santé Publique, Université de Californie de San Diego, États-Unis.
Shi Y, et al. Drug Alcohol Depend. 2019;194:13-19.

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être un analgésique efficace et un substitut des opioïdes
Selon une étude réalisée aux États-Unis auprès de 1 321 participants souffrant de douleur chronique, 53% ont substitué les opioïdes et 22% les benzodiazépines avec le cannabis.
Département d'Anesthésiologie, Faculté de Médecine de l'Université du Michigan, États-Unis.
Boehnke KF, et al. J Pain. 2019 Jan 25. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut induire une mort cellulaire programmée dans les cellules de mélanome malin
Lors d’une étude sur des souris atteintes d'un mélanome malin, une diminution significative de la taille de la tumeur a été détectée chez des animaux traités avec du CBD. Le cisplatine, un médicament standard contre le cancer, était plus efficace et la qualité de vie des animaux traités au CBD était meilleure.
Centre Médical de l’Université d’Augusta, États-Unis.
Simmerman E, et al. J Surg Res. 2019;235:210-215.

Science/Animal: Comment le CBD provoque-t-il la mort des cellules cancéreuses ?
Lors d’une étude portant sur des cellules cancéreuses du côlon, le CBD a provoqué l'apoptose (mort cellulaire programmée) en régulant de nombreuses protéines impliquées dans l'apoptose. La protéine dite Noxa a présenté une expression élevée ainsi que celle des espèces réactives de l’oxygène (ERO) après l’administration de CBD. Les auteurs ont conclu que "le CBD induisait l'apoptose d'une manière dépendante de la protéine Noxa et des ERO."
Département d'Oncologie, Hôpital Guro de l'Université de Corée, Faculté de Médecine de l'Université de Corée, Séoul, Corée du Sud.
Jeong S, et al. Cancer Letters. 2019;447:12-23.

Science/Homme: Le cannabis peut avoir des effets négatifs sur le traitement du cancer s'il est administré en association avec une immunothérapie.
Lors d’une analyse de 140 patients en Israël, dont 89 n'ont reçu que l'agent immunothérapeutique involumab et 51 l'involumab et le cannabis, le cannabis a réduit le taux de réponse à l'immunothérapie sans affecter la survie globale. Les auteurs ont conclu que "bien que les données soient rétrospectives et qu'aucune relation avec la composition du cannabis n'ait été détectée, ces informations peuvent être essentielles pour les consommateurs de cannabis et indiquent qu'il faut faire preuve de prudence avant de commencer l'immunothérapie."
Division d'Oncologie, Campus de Soins de Santé Rambam, Haïfa, Israël.
Taha T, et al. Oncologist. 2019 Jan 22. [in press]

Science: Augmentation considérable de la concentration de THC dans le cannabis aux États-Unis et en EURope au cours des 10 dernières années
Aux États-Unis, les concentrations moyennes de THC dans le cannabis ont presque doublé en l'espace de 10 ans et sont passées de 9% en 2008 à 17% en 2017. Les concentrations de THC dans l'huile de haschisch ont également considérablement augmenté. D'autres programmes de surveillance de l'activité dans plusieurs pays EURopéens ont documenté des augmentations des concentrations de THC dans les produits à base de cannabis.
Centre National de Recherche sur les Produits Naturels, École de pharmacie, Université du Mississippi, Université, États-Unis.
Chandra S, et al. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2019 Jan 22. [in press]

Science/Homme: Les tests sur simulateur de conduite ne révèlent plus de fautes significatives à partir de 3 heures après la consommation de cannabis
Lors d’une étude sur simulateur de conduite menée auprès de 15 usagers réguliers de cannabis, qui ont reçu des cigarettes contenant 0,3 mg de THC par kg de poids corporel, soit 21 mg pour une personne pesant 70 kg, des concentrations de THC supérieures à 15 ng/mL dans le sérum sanguin ont augmenté le nombre de fautes. Trois heures après la consommation, aucune augmentation significative des fautes n'a été observée.
Institut de Médecine Légale, Hôpital Universitaire de Düsseldorf, Allemagne.
Tank A, et al. Int J Legal Med. 2019 Jan 30. [in press]

Science/Animal: L'absence de récepteurs aux cannabinoïdes protège les souris de l'obésité
Dans une étude portant sur des souris génétiquement modifiées dépourvues de récepteurs aux cannabinoïdes, les animaux étaient protégés contre le régime induisant l'obésité et ceci malgré l'absence de différence dans l'apport alimentaire par rapport aux souris de type sauvage.
Département de Médecine Familiale, Université de l’État du Michigan, États-Unis.
Alshaarawy O, et al. Obesity (Silver Spring). 2019 Jan 30. [in press]

Science/Homme: De nombreux jeunes enfants sont admis à l'hôpital en raison d'une ingestion accidentelle de cannabis
Les produits oraux à forte concentration de THC (produits alimentaires, résines, liquides de vapotage) ingérés par les jeunes enfants peuvent entraîner une sédation, une dépression respiratoire et d'autres effets indésirables.
Département de Médecine d'Urgence, École de Médecine de l'Université du Massachusetts, États-Unis.
Blohm E, et al. Curr Opin Pediatr. 2019 Jan 28. [in press]

Science/Animal: La consommation de cannabis pendant l'adolescence peut être nocive pour le cerveau
L'ingestion de THC par des rats adolescents a eu des effets négatifs sur la cognition à l'âge adulte. Certains effets néfastes ont disparu avec le temps.
Centre de Toxicomanie et de Santé Mentale, Toronto, Canada.
Abela AR, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Jan 29. [in press]

Science/Cellules: Un composé des graines de chanvre peut réduire l'inflammation
Dans une étude portant sur des cellules de microglie, la cannabisin F, un lignanamide des graines de chanvre, a inhibé la production de médiateurs pro-inflammatoires, notamment l'interleukine 6 et le facteur de nécrose tumorale alpha. Les chercheurs ont conclu que la substance avait des propriétés neuroprotectrices.
École des Sciences Pharmaceutiques, Université du Shandong, Jinan, Chine.
Wang S, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(3).

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Nouvelle adresse

L'IACM a déménagé.
Nouvelle adresse:
Bahnhofsallee 9
32839 Steinheim

IACM Conference 2019

The IACM Conference 2019 will be held on October 31 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.