"


[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 31 Juillet 2018

IACM: Nomination des Ambassadeurs de l'IACM

Nous avons établi un réseau plus large qui travaillera à l'unité pour atteindre les objectifs cités dans les statuts des ambassadeurs qui se trouvent dans différents pays du monde. Notre réseau compte des ambassadeurs professionnels, des ambassadeurs patients, ainsi que des organisations partenaires.

La liste des ambassadeurs est la suivante:

Ambassadeurs professionnels
Alex Mabou Tagne (Cameroune)
Daniela Parolaro (Italie)
Donald Abrams (États-Unis)
Ethan Russo (États-Unis)
Francesco Crestani (Italie)
Franjo Grotenhermen (Allemagne)
Gastone Zanette (Italie)
Gianpaolo Grassi (Italie)
Ilya Reznik (Israël)
Kirsten Müller-Vahl (Allemagne)
Manuel Guzman (Espagne)
Mark Ware (Canada)
Marlon Germon (Afrique du Sud)
Marry Lynn Mathre (États-Unis)
Natalie Krapivensky (Australie)
Raquel Peyraube (Uruguay)
Roger Pertwee (Royaume-Uni)
Rudolf Brenneisen (Suisse)
Steve Goldner (États-Unis)

Ambassadeurs patients
Alison Myrden (Canada)
Carola Pérez Gómez (Espagne)
Hana Vágnerová (République tchèque)
Marian Hutten (Pays-Bas)
Max Plenert (Allemagne)
Michael Krawitz (États-Unis)
Sarah Martin (Royaume-Uni)
Sébastien Béguerie (France)

Pour plus de détails sur le programme des ambassadeurs, vous pouvez contacter notre coordinateur de partenariat et de réseau Yuval Zolotov à l'adresse : network@cannabis-med.org

Science/Homme/Scienza / Umana: La légalisation du cannabis à usage médical aux États-Unis est associée à une réduction des prescriptions d'opioïdes

Des scientifiques du département de la médecine des familles et de la santé publique de l’Université de Californie à San Diego (États-Unis) ont écrit que "la légalisation médicale du cannabis à l'échelle de l'État semble avoir été associée à une réduction des ordonnances et des posologies des opioïdes de l'annexe III (mais pas de l'annexe II) reçues par les médecins inscrits aux États-Unis". Ils ont analysé les dossiers de prescription d'opioïdes au niveau de l'État de 1993 à 2014 avec les données de Medicaid. Medicaid est un programme qui vient en aide à des personnes avec un faible revenu et des ressources limitées grâce à un financement médical.

Pour les ordonnances d'opioïdes de l'annexe III, la légalisation du cannabis médical a été associée à une réduction de 29,6% du nombre d'ordonnances, une réduction de 29,9% de la posologie et une réduction de 28,8% des dépenses. Les auteurs estiment que si "tous les États avaient légalisé le cannabis médical à partir de 2014, les dépenses annuelles de Medicaid pour les prescriptions d'opiacés auraient été réduites de 17,8 millions de dollars". Les opioïdes sont la morphine, le fentanyl et d'autres. Les opioïdes de l'annexe III sont la buprénorphine, le tramadol et d'autres.

Liang D, Bao Y, Wallace M, Grant I, Shi Y. Medical Cannabis Legalization and Opioid Prescriptions: Evidence on US Medicaid Enrollees during 1993-2014. Addiction. 10 Juil 2018. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une diminution de la mortalité à l'hôpital après une crise cardiaque

Dans une étude portant sur 1 273 897 patients ayant subi un infarctus aigu du myocarde, l'usage de cannabis a été associé à une diminution des décès à l'hôpital. De plus, la consommation de cannabis n'a pas été associée à un risque accru d'effets indésirables à court terme à la suite d'une crise cardiaque. Au total, 3 854 patients ont déclaré avoir consommé du cannabis. Des chercheurs de la division de cardiologie de l'Université du Colorado Anschutz à Aurora, aux États-Unis, ont analysé les dossiers hospitaliers de 8 États entre 1994 et 2013.

Les utilisateurs de cannabis étaient plus susceptibles d'être placés sous ventilation mécanique (odds ratio 1,19). Ils étaient significativement moins susceptibles de mourir (OR 0,79), de subir un choc (OR 0,74) ou d'avoir besoin d'une pompe intra-aortique (OR 0,80) après un infarctus aigu du myocarde (IAM) que les patients non déclarés.

Les auteurs ont écrit que "contrairement à notre hypothèse, ces résultats montrent que l'utilisation de la marijuana n'est pas associée à un risque accru d'effets indésirables à court terme après un IAM. De plus, la consommation de marijuana a été associée à une diminution de la mortalité hospitalière après un IAM."

Johnson-Sasso CP, Tompkins C, Kao DP, Walker LA. Marijuana use and short-term outcomes in patients hospitalized for acute myocardial infarction. PLoS One. 2018;13(7):e0199705.

Science/Homme: Selon une étude ouverte le CBD réduit les crises dans plusieurs autres formes d'épilepsie apparaissant dans l'enfance

Lors d’une étude ouverte auprès de 46 patients atteints d'un trouble déficitaire en CDKL5 ou de syndromes Aicardi, Doose et Dup15q, un traitement avec du CBD a réduit la fréquence des crises convulsives. Les chercheurs de l'École de Médecine de l'Université de New York, aux États-Unis, ont inclus des patients âgés de 1 à 30 ans atteints de ces formes sévères d'épilepsie apparue pendant l'enfance. Ils ont été traités avec le CBD pendant au moins 10 semaines.

Le changement en pourcentage de la fréquence convulsive médiane des crises convulsives chez tous les patients prenants du CBD a diminué de 51,4% après 12 semaines et de 59,1% après 48 semaines. Le CBD était généralement bien toléré. Les auteurs ont écrit que l'étude "fournit des preuves de classe III pour l'innocuité et l'efficacité à long terme de l'administration de CBD chez les patients atteints d'épilepsies résistantes aux traitements" associée à ces troubles.

Devinsky O, Verducci C, Thiele EA, Laux LC, Patel AD, Filloux F, Szaflarski JP, Wilfong A, Clark GD, Park YD, Seltzer LE, Bebin EM, Flamini R, Wechsler RT, Friedman D. Open-label use of highly purified CBD (Epidiolex®) in patients with CDKL5 deficiency disorder and Aicardi, Dup15q, and Doose syndromes. Epilepsy Behav. 10 Juil 2018. [in press]

En bref

Liban: Le Parlement considère la culture du cannabis pour un usage médical
Le parlement libanais envisage de légaliser la culture du cannabis à des fins médicales. C'est ce qu'a déclaré le président du Parlement, Nabih Berri, le 18 juillet 2018. Bien que la culture de la plante soit illégale au Liban, les propriétaires ont néanmoins ouvertement cultivé du cannabis pendant des décennies dans la fertile vallée de la Bekaa.
Reuters du 18 Juillet 2018

Science/Homme: La légalisation du cannabis dans certains États américains est associée à l'amélioration de certains taux d’élimination par la police
Les scientifiques ont évalué les taux d'élimination du crime au Colorado et à Washington avant et après la promulgation de la légalisation du cannabis à des fins récréatives. Leurs résultats ne suggèrent aucun effet négatif de la légalisation sur les taux d'élimination du crime. "Nos résultats suggèrent que la légalisation a entraîné des améliorations dans certains taux d'élimination", ont-ils écrit.
Département de Justice Pénale et de Criminologie, Université de l’Etat de Washington, Pullman, États-Unis.
Makin DA, et al. Police Quarterly. 4 Juil 2018. [in press]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes produits à partir d'acides gras oméga-3 ont des effets anti-cancéreux
L'apport en acides gras oméga-3 augmente la production de substances endocannabinoïdes (DHEA, EDP-EA) avec des effets anti-cancéreux dans l'ostéosarcome (un cancer des os), via plusieurs mécanismes, dont la réduction de la croissance tumorale, celle des métastases et la réduction de la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans la tumeur. Ces effets ont été partiellement médiés par le récepteur cannabinoïde 1.
Université de l'Illinois, Urbana, États-Unis.
Science Daily of 13 July 2018 Roy J, et al. J Med Chem. 2018;61(13):5569-5579.

Science/Homme: Une grande variation des concentrations plasmatiques de THC et de CBD après prise orale
Lors d’une étude portant sur 12 patients atteints de sclérose en plaques et ayant reçu 2 pulvérisations de l'extrait de cannabis Sativex contenant chacune 2,7 mg de THC et 2,5 mg de CBD, les concentrations maximales dans le plasma sanguin ont considérablement varié. Les concentrations plasmatiques maximales de THC variaient de 0,60 à 13,29 ng/mL et les concentrations plasmatiques de CBD de 0,55 à 11,93 ng/mL. Le temps nécessaire pour atteindre les concentrations plasmatiques maximales était de 150 à 240 minutes pour le THC et de 90 à 240 minutes pour le CBD.
IRCCS, Institut des Sciences Neurologiques, Bologne, Italie.
Contin M, et al. Clin Neuropharmacol. 18 Juil 2018. [in press]

Science/Cellules: Le CBD peut être efficace dans plusieurs types de cancer du sein
Le CBD induit l'apoptose (mort cellulaire programmée) dans plusieurs cellules cancéreuses du sein, y compris les cellules cancéreuses du sein ER-positives et triples négatives.
Département de biochimie, Faculté des sciences, Université d'Alexandrie, Égypte.
Sultan AS, et al. 2018;41:34-41.

Science/Homme: Le CBD est efficace dans plusieurs formes d'épilepsie à long terme
Une étude d'observation à long terme réunissant 607 patients de 25 cliniques différentes traités avec du CBD jusqu'à une dose maximale de 25 à 50 mg/kg. Les effets du traitement après 96 semaines étaient similaires à ceux observés après 12 semaines.
Université de l'Alabama, Birmingham, États-Unis.
Szaflarski JP, et al. Epilepsia. 12 Juil 2018. [in press]

Science/Homme: L'effet du cannabis sur l'insomnie dépend de la variété de cannabis
Lors d’une étude portant sur 409 personnes atteintes d'un trouble spécifique de l'insomnie, le CBD était associé à un plus grand soulagement des symptômes que le THC. Les fleurs de sous-type Sativa étaient associées à des effets secondaires plus négatifs que les fleurs de sous-type Indica ou plantes hybrides.
Département de Psychologie, Université du Nouveau Mexique, Albuquerque, États-Unis.
Vigil JM, et al. Medicines (Basel). 2018;5(3).

Science/Homme: Les patients souffrant de douleur qui consomment du cannabis ont une plus grande sévérité de la douleur que les non-utilisateurs
Selon une enquête téléphonique menée auprès de 1 514 patients souffrant de douleur, l'usage de cannabis était associé à un score de gravité de la douleur supérieur à celui des non-utilisateurs. Les auteurs ont écrit que "rien n'indique que l'usage de cannabis réduit la sévérité de la douleur ni l'interférence ni qu'il exerce un effet d'épargne des opiacés". Cependant, il est également possible que les patients souffrant de douleurs plus sévères soient plus susceptibles de consommer du cannabis.
Centre National de Recherche sur l'Alcool et les Drogues, Sydney, Australie.
Campbell G, et al. Lancet Public Health. 2018;3(7):e341-e350.

Science/Cellules: Les composés du cannabis interagissent de façon synergique pour une activité anti-cancéreuse contre le cancer du côlon
Les cellules cancéreuses du côlon ont été exposées à plusieurs extraits d'éthanol provenant du cannabis. Les chercheurs ont découvert que certains composés du cannabis agissaient en synergie pour produire des effets toxiques sur ces cellules cancéreuses, induire l'arrêt du cycle cellulaire et l'apoptose (mort cellulaire programmée). Parmi ces composés, il y a l'acide cannabigérolique.
Organisation de Recherche Agricole, Centre Volcani, Bet Dagan, Israël.
Nallathambi R, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):120-135.

Science/Animal: Le mécanisme d'action des effets anti-dépresseurs du CBD
Les chercheurs ont étudié les effets du CBD sur une certaine région du cerveau (hippocampe) des souris. Ils ont écrit que l'enquête suggère "que la voie BDNF-TrkB-mTOR de l'hippocampe est vitale pour l'effet de type antidépresseur induit par le cannabidiol."
Département de Physique et de Chimie, École des Sciences Pharmaceutiques de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Sartim AG, et al. J Psychopharmacol. 2018:269881118784877.

Science/Homme: Le cannabis peut avoir des effets thérapeutiques chez les patients atteints de drépanocytose
Une analyse de 44 patients, qui ont reçu du cannabis pour des raisons médicales, a montré que les produits du cannabis peuvent être bénéfiques dans ce groupe de patients.
Centre du Cancer de Yale, Université de Yale, New Haven, États-Unis.
Roberts JD, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):162-165.

Science/Homme: Le CBD est principalement utilisé contre la douleur, les troubles du sommeil, l'anxiété et la dépression
Dans un sondage en ligne auprès de 2 409 participants recrutés sur les réseaux sociaux, près de 62% des utilisateurs du CBD et ont déclaré utiliser le cannabinoïde pour traiter un problème médical. Les principales conditions médicales étaient la douleur, les troubles du sommeil, l'anxiété et la dépression. Près de 36% des répondants ont déclaré que le CBD traite "très bien" la maladie de Crohn.
Le Centre d'Education Médicale sur le Cannabis, Del Mar, États-Unis.
Corroon J and Phillips JA.Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):152-161.

Science/Homme: Les utilisateurs de cannabis ont besoin de plus fortes doses d'opioïdes après la chirurgie
Lors d’une analyse de 434 patients, qui ont subi des chirurgies de réduction de poids, ceux qui ont consommé du cannabis (36 patients) ont besoin de plus fortes doses d'opioïdes. Les auteurs supposent que cela est dû au développement de la tolérance croisée.
Hôpital Saint Joseph, Denver, États-Unis.
Bauer FL, et al. Perm J. 2018;22.

Science/Cellules: Cannabigérol a des propriétés anti-inflammatoires et neuroprotectrices
Le cannabinoïde végétal cannabigérol (CBG) a protégé les cellules nerveuses contre la toxicité induite par les macrophages stimulés. Il a contrecarré la production de messagers pro-inflammatoires.
IRCCS Centre Neurolesi "Bonino Pulejo", Messine, Italie.
Gugliandolo A, et al. J Mol Sci. 2018;19(7).

Science/Animal: L'activation du récepteur CB1 périphérique peut être bénéfique dans la neuropathie périphérique induite par la chimiothérapie
Lors d’une étude avec des rats atteints de neuropathie périphérique induite par le cisplatine, l'administration d'un cannabinoïde synthétique, qui ne pénètre pas dans le cerveau, a supprimé l'allodynie. L'allodynie se réfère à une sensation de douleur à partir d'un stimulus (par exemple, le toucher, le froid) qui ne provoque généralement pas de douleur.
Laboratoire de Neuropharmacologie, Université de Californie, Los Angeles, États-Unis.
Mulpuri Y, et al. Neuropharmacology. 2018;139:85-97.

Science/Cellules: L'activation du récepteur CB2 diminue la viabilité des cellules leucémiques
Un nouveau cannabinoïde synthétique avec une forte affinité pour le récepteur CB2 inhibe la survie cellulaire des cellules leucémiques mais il n'a pas endommagé les lymphocytes sains normaux.
Département de Médecine Expérimentale, Université de Rome "La Sapienza", Italie.
Capozzi A, et al. Int J Mol Sci. 2018;19(7).

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

IACM Conference 2019

 The IACM Conference 2019 will be held on October 30 - November 2, 2019, at Estrel Hotel, Berlin, Germany.

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.