[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 01 Février 2017

Allemagne: Les fleurs de cannabis seront disponibles sur ordonnance à des fins médicales à partir de Mars 2017 selon une loi adoptée par le Bundestag

Le Bundestag allemand, chambre basse du parlement, a voté le 19 janvier une loi qui légalise l'usage du cannabis à des fins médicinales. La loi a été adoptée à l'unanimité par les membres du Bundestag sans abstention. Ceux qui souffrent de maladies graves telles que la sclérose en plaques et la douleur chronique, il pourrait être prescrit des fleurs de cannabis, des extraits de cannabis ainsi que des médicaments à base de cannabis comme le Sativex, ainsi que le Dronabinol et le Nabilone par chaque médecin allemand. La loi ne limite pas la possibilité de prescrire du cannabis et des médicaments à base de cannabis pour certaines maladies.

La loi stipule que les patients n'auront le droit d'être traités avec du cannabis que dans des cas exceptionnels justifiés, mais les patients ne seront pas autorisés à cultiver leur propre cannabis. «Ceux qui sont gravement malades doivent obtenir le meilleur traitement possible et cela inclut les caisses d'assurance-maladie qui paient pour le cannabis comme médicament pour ceux qui sont chroniquement malades et ne peuvent pas être traités par d’autres moyens de manière efficace», a déclaré le ministre de la Santé, Hermann Groehe. Une porte-parole du ministère de la Santé a déclaré que le cannabis ne serait utilisé qu'en dernier recours quand rien ne semblera fonctionner. Elle a dit qu'une étude scientifique serait simultanément menée pour évaluer les effets de l'utilisation du cannabis dans de tels cas. Les assurances maladie devront couvrir les coûts du traitement. Elle a déclaré que la loi devrait entrer en vigueur en Mars après une lecture procédurale par la chambre haute du parlement (Bundesrat allemand). Des plantations de cannabis contrôlées par l'État seront mises en place en Allemagne à l'avenir et jusqu'à ce moment, le cannabis sera importé comme il l’est actuellement depuis les Pays-Bas et le Canada.

«C'est une réalisation extraordinaire de tous les patients, médecins et avocats, qui depuis de nombreuses années, travaillent pour l'amélioration des soins médicaux de la population avec du cannabis au sein de l'Association allemande pour le Cannabis comme Médicament (ACM), de plus en plus soutenue par d'autres personnes, organisations et politiciens», a déclaré le Dr Franjo Grotenhermen, président de l'ACM. «Mais, ajouta-t-il, la bataille n'est pas encore terminée. Aujourd'hui est le jour pour remercier les nombreuses personnes qui ont contribué à ce développement et qui continuent à travailler pour nos objectifs.» Les principales étapes, qui ont finalement abouti à la loi actuelle, ont été avancées par une plainte de 8 patients devant la Cour Constitutionnelle Fédérale en 1999. Dans ce contexte, la Cour Administrative Fédérale a souligné la valeur élevée du droit à la vie et à l'intégrité physique fondé sur la Constitution (Grundgesetz) en l'an 2005: «Le droit à l'intégrité physique ne peut pas être violé dans la mesure où l’état des organes produisent une agression ou infligent de la douleur eux-mêmes à la personne par leurs actes. L'étendue de la protection de ce droit fondamental est également affectée si le gouvernement prend des mesures pour prévenir la guérison d'une affection médicale ou, du moins, pour l'atténuer, et où les souffrances physiques sont maintenues et qui plus est inutilement». Cette décision du tribunal a forcé le gouvernement fédéral à délivrer des autorisations pour l'utilisation de fleurs de cannabis à des patients gravement malades sous certaines conditions.

Reuters du 19 Janvier 2017

Vidéo du débat au Bundestag allemand du 19 Janvier

Information sur la loi sur le site du Ministère Fédéral de la Santé

Science/Etats-Unis: Nouveau rapport de l'Académie Nationale des Sciences sur le cannabis

En 1999, l'Institut de Médecine de l'Académie Nationale des Sciences des États-Unis a publié un rapport sur les effets de la marijuana sur la santé. Maintenant, l'Académie a publié une mise à jour. Le nouveau rapport indique que la science médicale actuelle a prouvé qu'il existe des utilisations médicales légitimes pour la marijuana et les médicaments dérivés du cannabis. Le rapport indique que des preuves scientifiques concluantes ou substantielles ont montré que les produits de cannabis sont efficaces pour traiter la douleur chronique, apaiser les spasmes musculaires causés par la sclérose en plaques et soulager les nausées des chimiothérapies. Cependant, selon le rapport, il y a peu ou pas de preuves appuyant l'une ou l'autre des nombreuses allégations de santé liées à la marijuana.

Selon le rapport il y a également un inconvénient sur l'utilisation de marijuana qui peut conduire à une série de risques potentiels pour la santé, si quelqu'un l’utilise en tant que médicament ou de manière récréative. Le rapport appelle le gouvernement à alléger les réglementations qui entravent la recherche sur le cannabis, de sorte que les scientifiques puissent distinguer quand il s'agit de revendications médicales ou de risques pour la santé associés au cannabis. À la suite d'un examen approfondi de toutes les recherches médicales disponibles, le 12 janvier l'Académie Nationale des Sciences a publié sur les effets du cannabis et des cannabinoïdes sur la santé. Parmi les 16 membres du comité qui ont préparé le rapport, il y a le Dr. Donald Abrams de l'Université de Californie et membre du conseil d'administration de l'IACM, ainsi que le rédacteur en chef du Cannabis and Cannabinoid Research, le Dr. Daniele Piomelli.

Les effets du cannabis et des cannabinoïdes sur la santé: état actuel des preuves et recommandations pour la recherche

UPI du 12 Janvier 2017

En bref

Brésil: Sativex sera disponible sous le nom de Mevatyl
Le 16 janvier, l'organisme de réglementation sanitaire brésilien Anvisa a annoncé avoir délivré la première licence du pays pour la vente d'un médicament à base de cannabis dans le pays. Le traitement pour la sclérose en plaques, un spray oral développé par la société britannique GW Pharmaceuticals, est connu sous le nom de Sativex internationalement et sera vendu au Brésil sous le nom de la marque Mevatyl.
Reuters du 16 Janvier 2017

Science/Irlande: La plupart des médecins généralistes appuient l'utilisation médicale du cannabis
Dans un sondage auprès de médecins généralistes irlandais avec un taux de réponse de 15% (n = 565), plus de la moitié d'entre eux (58,6%) ont soutenu la légalisation du cannabis à des fins médicinales.
Comité des médecins généralistes irlandais, Dublin, Irlande.
Crowley D, et al. Harm Reduct J. 2017;14(1):4.

Science/Homme: L'utilisation de cannabis est plus fréquente chez les personnes atteintes de lésion médullaire que dans la population générale
Au Danemark, 1101 patients atteints de lésion de la moelle épinière ont été interrogés et 537 participants ont rempli le questionnaire. Parmi eux, 36% avaient essayé du cannabis au moins une fois et 9% étaient des utilisateurs actuels. 59% ont déclaré avoir eu au moins un bon effet sur la douleur et la spasticité. Ceux qui n'ont jamais essayé de cannabis ont indiqué qu'ils utiliseraient principalement le cannabis pour soulager la douleur et la spasticité si il était légalisé.
Centre de lésions de la moelle épinière du Danemark occidental, hôpital régional de Viborg, Danemark.
Andresen SR, et al. J Rehabil Med. 2017 Jan 18. [sous presse]

Science/Animal: Le nombre de récepteurs CB2 est augmenté chez les chiens ayant des lésions de la moelle épinière
Dans la moelle épinière des chiens atteints de myélopathie dégénérative, le nombre de récepteurs CB2 a été augmenté, principalement dans les astrocytes activés. Les auteurs ont écrit que «de tels récepteurs peuvent être utilisés comme une cible potentielle pour améliorer les effets neuroprotecteurs exercés par ces cellules gliales».
Faculté de Médecine, Université de Complutense, Madrid, Espagne.
Fernández-Trapero M, et al. Dis Model Mech. 2017 Jan 9. [sous presse]

Science/Animal: Pourquoi les récepteurs CB2 peuvent être une cible prometteuse pour la douleur inflammatoire
Des études avec des rats adultes montrent que la signalisation endocannabinoïde dans une certaine région du système nerveux central, qui joue un rôle majeur dans le traitement de la douleur, la médulla rostrale ventromédiale, est altérée dans l'inflammation persistante. Les auteurs ont écrit que cette observation «fournit une justification supplémentaire pour le développement des agonistes sélectifs des récepteurs CB2 comme agents thérapeutiques utiles pour la douleur inflammatoire chronique».
Département de Chirurgie Neurologique, Université de la Santé et des Sciences de l’Oregon, Portland, États-Unis.
Li MH, et al. J Neurosci. 2017;37(3):626-636.

Science/Animal: Des souris nourries de matières grasses et de sucre présentent un système endocannabinoïde dérégulé
En comparaison avec les souris, qui ont reçu une nourriture standard de rongeur, et les souris nourries avec un régime alimentaire riche en matières grasses et en sucre (Western diet, WD) pendant 60 jours ont présenté une forte augmentation du poids corporel. Ceci a été associé à un système endocannabinoïde dérégulé. Les auteurs ont écrit que leurs résultats «suggèrent que l'hyperphagie associée à l'obésité induite par WD est induite par l'augmentation de la signalisation endocannabinoïde au niveau des récepteurs CB1 périphériques».
Université de Californie, Riverside, États-Unis.
Argueta DA, et al. Physiol Behav. 2017;171:32-39.

Science/Homme: La consommation de cannabis pendant l'adolescence n’est pas associée au poids à en milieu de vie
Lors d’une analyse de 712 adolescents danois âgés de 15 à 19 ans au début de l'étude, l'utilisation du cannabis n’a pas été associée à un changement de poids depuis l'adolescence au milieu devie selon les données prises 20-22 ans plus tard.
École de biologie moléculaire, Université de Sydney, Camperdown, Australie.
Jin LZ, et al. PLoS One. 2017;12(1):e0168897.

Science/Homme: Pas d'association pertinente entre l'usage de cannabis et l'anxiété dans la population générale
Une analyse de 5 études de haute qualité sur la relation entre l'utilisation du cannabis et l'anxiété dans la population générale n'a révélé aucune association significative (odds ratio = 1,04; intervalle de confiance à 95%: 0,91 à 1,19).
École de psychologie, Université de Southampton, Royaume-Uni.
Twomey CD. J Epidemiol Community Health. 2017 Jan 4. [sous presse]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Conférences

The Cannabinoid Conference 2017 of the IACM, 29-30 September 2017, Cologne, Allemagne. 

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.