[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 13 Décembre 2015

IACM: Patients, ambassadeurs ou partenaires d’organisation : comment devenir membre?

Lors de sa dernière Assemblée Générale du 18 septembre 2015, le Conseil d’administration de l’IACM a formé un comité du Réseau afin de rassembler des patients, des ambassadeurs et des partenaires au sein des organisations professionnelles. Les ambassadeurs sont des représentants de l’IACM dans leur pays. Les objectifs sont inscrits dans les statuts de l’association. Le Conseil d’administration voudrait inviter les personnes et les organisations actives dans ce domaine à se présenter afin de devenir ambassadeur ou partenaire. Pour cela, il suffit d’envoyer un court CV (Curriculum Vitae) d’une demi-page environ à l’IACM, ou une description de l’organisation avec votre demande.

Après la sélection réalisée par le comité du Réseau IACM, les demandeurs de poste d’ambassadeur signeront une courte déclaration basée sur les objectifs de l’IACM qui sont de « faire avancer la connaissance du cannabis, du système endocannabinoïde, et des sujets proches qui mettent en avant le potentiel thérapeutique de cette plante. » Les ambassadeurs seront reconnus par une lettre de l’association. Les noms des organisations partenaires et des ambassadeurs seront publiés sur le site web de l’association. Le Conseil d’administration de l’IACM espère ainsi donner naissance à un réseau puissant d’aide mutuelle relatif à la science de l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes, et de l’accès des patients quel que soit le pays.

Milton Raff ( Afrique du Sud), Raquel Peyraube (Uruguay), Minoru Arakaki (Japon), Hanka Gabrilova (République Tchèque), Ilya Reznik (Israel), Jahan Marcu (Etats-Unis), Sébastien Béguerie (France), Ethan Russo (Etats-Unis), Kisten Müller-Vahl et Franjo Grotenhermen (Allemagne) sont les membres de ce comité du réseau de l’IACM. Si vous voulez d’autres renseignements, nous serions heureux de les fournir. Envoyez votre demande avant le 31 décembre 2015 à info@cannabis-med.org

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque plus faible du syndrome métabolique

Une étude portant sur 8478 personnes âgées de 20 à 59 ans a montré que la consommation de cannabis est associée à un risque moindre du syndrome métabolique. C’est ce qu’a indiqué le chercheur principal de l’étude réalisée par l’Université de Miami Leonard M. Miller School of Medicine. Les participants avaient réalisé entre 2005-2010 les sondages National Health and Nutrition Examination Surveys. Le syndrome métabolique a été défini par au moins 3 de ces éléments : taux élevé de glucose à jeun, de triglycérides, faible cholestérol HDL, pression artérielle élevée et tour de taille accru.

Quatorze pour cent (13.8%) des consommateurs de cannabis et 17.5% d’anciens fumeurs de cannabis présentaient ce syndrome. Ceux qui n’avaient jamais consommé étaient au nombre de 19.5%. Parmi les jeunes adultes, les consommateurs actuels de cannabis présentaient 54% de risque de moins d’avoir un syndrome métabolique. Les auteurs ont conclu qu’ « au sein de la population des jeunes adultes et de ceux d’âge moyen des Etats-Unis, la consommation de marijuana est associée à un risque moindre de présenter un syndrome métabolique. Le syndrome métabolique est associé à un risque accru de développer des diabètes, des attaques et des arrêts cardiaques.

Vidot DC, Prado G, Hlaing WM, Florez HJ, Arheart KL, Messiah SE. Metabolic Syndrome Among Marijuana Users in the United States: An Analysis of National Health and Nutrition Examination Survey Data. Am J Med. 5 novembre 2015. [sous presse]

Science/Homme: Une étude clinique indique que le THCV inhibe certains effets du THC

Dans une étude incluant 10 hommes consommateurs de cannabis THCV (tétrahydrocannabivarine) a montré que ce dernier inhibait certains effets du THC. C’est ce qu’ont écrit les chercheurs de l’ Institute of Psychiatry du King's College à Londres, Royaume-Uni, dans le Journal of Psychopharmacology. Pendant cinq jours, il a été administré 10mg par voie orale de THCV pur ou un placébo ; puis le cinquième jour, 1mg de THC par voie intraveineuse. Le THCV a été bien toléré et, de manière subjective non distingué du placebo. Le THC n’a pas fait augmenter les symptômes psychiatriques de manière significative, pas plus que la paranoïa. Il n’a pas entamé la mémoire à court terme tout en produisant des effets significatifs d’intoxication. La mémoire de mots présentés a été lésée par le THC et ne s’est produit qu’en situation de placébo, ce qui suggère un effet protecteur du THCV. Le THCV a aussi inhibé l’augmentation du rythme cardiaque induite par le THC. Neuf des dix participants ont indiqué que le THC sous condition de THCV était faible ou moins intense que quand on le compare à un placébo.

Englund A, Atakan Z, Kralj A, Tunstall N, Murray R, Morrison P. The effect of five day dosing with THCV on THC-induced cognitive, psychological and physiological effects in healthy male human volunteers: A placebo-controlled, double-blind, crossover pilot trial. J Psychopharmacol. 17 novembre 2015. [sous presse]

En bref

Canada: Le nouveau gouvernement procède aux premiers pas de la légalisation
Le Canada est officiellement en voie de légaliser le cannabis. Dans une lettre soulignant ses responsabilités, le nouveau premier ministre Justin Trudeau a demandé au ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould de commencer le processus de légalisation et de régulation du cannabis au Canada.
Civilized du 19 novembre 2015

Canada: En Ontario, l’usage médical du cannabis est maintenant autorisé sur la voie publique
Les nouvelles régulations de l’Ontario permettent aux patients qui se soignent avec du cannabis de le faire sur la voie publique, c’est-à-dire qu’il est possible de fumer le cannabis dans n’importe quel lieu public, même là où il est interdit de fumer du tabac. La loi inclut les théâtres, cinémas, les restaurants, les bureaux, les stades et autre. Mais les employeurs, propriétaires de restaurant ont aussi le droit d’écarter cette possibilité.
The Star du 25 novembre 2015

Science/Homme: Le Sativex est efficace pour traiter la spasticité de la sclérose en plaques
Les données de 322 patients (58.3% de femme; âge moyen 51.1 ans) ont été observées dans le cadre d’une étude observationnelle. Jusqu’à 3 mois de traitement, la spasticité a diminué de 19.1%. Après 3 mois, 24.6% des 203 patients disposant de données ont été considérés cliniquement comme des intervenants pertinents et ont indiqué une amélioration de l’ordre de 30% ou plus. Le nombre de vaporisation de Sativex, après 3 mois était de 5.1. Chaque dose contient 2.7 mg de THC et 2.5 mg de CBD.
Department of Basic Medical Sciences, Neurosciences and Sense Organs, University of Bari, Italy.
Trojano M, et al. EUR Neurol 2015;74(3-4):178-185.

Science/Homme: Le Sativex est utile pour traiter la spasticité de la sclérose en plaques
Lors d’une étude d’observation, la spasticité de 102 patients a diminué pour la plupart des patients dès les premières quatre semaines. 37 patients (36.2%) n’ont pas suivi le traitement de façon continue car aucune amélioration significative n’était relevée. Le Sativex a aussi amélioré les symptômes des patients souffrant de douleur (56.9%) ou de dysfonctionnement de la vessie (45.1%).
Department of Basic Medical Sciences, Neuroscience and Sense Organs, University of Bari, Italy.
Paolicelli D, et al. J Clin Pharmacol. 26 novembre 2015. [sous presse]

Science/Homme: Le cannabis pourrait augmenter le risque de psychose chez des personnes ayant subi des mauvais traitements et des abus sexuels pendant l’enfance
Quand d’autres variables environnementales sont prises en compte, sur 231 patients présentant des troubles psychotiques, la consommation de cannabis ou les violences subies dans l’enfance ne représentent que des facteurs associés aux troubles psychotiques. La combinaison de ces 2 facteurs de risque correspond à un risque accru, de près de trois fois. Une consommation importante de cannabis augmente le risque de trouble psychique.
Institute of Psychiatry, Psychology & Neuroscience, King's College London, UK.
Sideli L, et al. Early Interv Psychiatry. 12 novembre 2015. [sous presse]

Science/Homme: La consommation régulière de cannabis est associée à un risque élevé d’AVC
Pour 153 cas d’AVC ou d’ischémie transitoire cérébrale (ICT), la consommation de cannabis a été associée à un risque doublé. Ce risque élevé est spécifique à ceux qui consommaient du cannabis toutes les semaines ou même plus souvent.
ANU Medical School, Australian National University, Canberra, Australia.
Hemachandra D, et al. Aust N Z J Public Health. 11 novembre 2015 [sous presse]

Science/Homme: Les lois sur la libéralisation du cannabis ont été associées à une augmentation de la consommation des adolescents
Une analyse incluant 172 894 adolescents de 15 ans participant à une étude ayant eu lieu en 2001/2002, 2005/2006, et 2009/2010 dans 38 pays EURopéens et de l’Amérique du nord a montré que les lois de libéralisation sont associées à une légère augmentation de la consommation : première consommation 10% (OR = 1.10), consommation l’année précédente (OR = 1.09) et consommation régulière (OR = 1.26). Les auteurs ont conclu que « la légalisation du cannabis avec la dépénalisation et des règles policières de partielle prohibition sont associées à des taux plus élevés d’adolescents consommant du cannabis régulièrement. »
Department of Family Medicine and Public Health, University of California in San Diego, USA.
Shi Y, et al. PLoS One. 2015;10(11):e0143562.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une réduction des coûts médicaux liés à l’obésité
A partir de données de 1990 à 2012, des chercheurs du Behavioral Risk Factor Surveillance System ont trouvé que les lois relatives au cannabis sont associées à un déclin de la probabilité de l’obésité de l’ordre de 2% à 6%. Ils ont conclu que leur estimation suggère que ces lois induisent une réduction des coûts médicaux de l’obésité de l’ordre de 58 à 115 dollars par personne. »
Department of Economics, San Diego State University, USA.
Sabia JJ, et al. Health Econ. 2015 Nov 25. [sous presse]

Science/Homme: Le poids de la maladie liée au cannabis est moins lourd que celui lié à d’autres drogues légales ou illégales
Une analyse a révélé que « le fardeau de maladie attribuable au cannabis en 2012, au Canada, est de
55 813 ans à cause des incapacités liées aux troubles de la consommation du cannabis. Bien que ce fardeau soit substantiel, il est bien faible quand on le compare à d’autres substances communément consommées, qu’elles soient légales ou illégales. »
Centre for Addiction and Mental Health, Toronto, Canada.
Imtiaz S, et al. Addiction. 2015 Nov 24. [in press]

Science/Animal: Le cannabis induit un ralentissement de la maladie de la sclérose en plaques dû à l’activation des récepteurs CB1
Dans le modèle animal (souris) de la sclérose en plaques, un extrait de cannabis contenant du THC et du CBD (Sativex) a atténué la progression de la maladie et cet effet a été transmis par les récepteurs CB1.
Facultad de Medicina, Universidad Complutense, Madrid, Spain.
Moreno-Martet M, et al. Mult Scler Relat Disord 2015;4(6):505-11

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait réduire le poids du corps en cas d’obésité
Chez les souris obèses, un cannabinoïde synthétique (JWH-015), qui active les récepteurs CB2, a réduit le poids du corps et la masse de graisse. Les auteurs ont conclu que « ces résultats démontrent le rôle des récepteurs CB2, qui modulent l’homéostasie de l’énergie et l’obésité associées aux pathologies métaboliques en cas d’absence d’influence ou de climat contraire ».
Department of Physiology, Monash University, Australia.
Verty AN, et al. PLoS One 2015;10(11):e0140592

Science/Animal: Des comprimés de THC peuvent être administrés une fois par jour
Une formulation de THC en comprimé a été développée en utilisant des lipides spécifiques. Ces comprimés ont été chimiquement et physiquement stables pendant 3 mois. Les auteurs ont conclu que leurs résultats « démontrent la faisabilité de la préparation de comprimés (voie orale) destinés à une administration quotidienne unique. »
School of Pharmacy, University of Mississippi, USA.
Punyamurthula NS, et al. Drug Dev Ind Pharm. 2015 Nov 20:1-25. [sous presse]

Science: Des composants bioactifs et protecteurs dans les graines de chanvre
Quatre nouveaux lignanamides du chanvre ont été identifiés. Les auteurs ont écrit que « les nouveaux composants identifiés dans cette étude ont ajouté à la diversité de la composition du chanvre ; et que les tests biologiques impliquent que le chanvre avec des nutriments comme les lignanamides pourrait être une source de composés bioactifs et protecteurs. »
University of Geneva, University of Lausanne, Switzerland.
Yan X, et al. J Agric Food Chem. 19 novembre 2015. [sous presse]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes pourraient réduire les conséquences d’une baisse de l’ oxygène pendant la naissance
Des études expérimentales sur des rats ont montré qu’une réduction de l’oxygène pendant la naissance a modifié le système endocannabinoïde. Les auteurs ont écrit que « ces données encouragent la conduite d’études futures qui utilisent l’ AEs [acyléthanolamides/endocannabinoïdes comme composés neuroprotecteurs potentiels du modèle animal de l’asphyxie périnatale. »
Instituto de Investigación Biomédica de Málaga, Spain.
Blanco E, et al. Front Neuroanat.3 novembre 2015;9:141. [sous presse]

Science/Animal: La modulation des récepteurs CB2 pourrait être bénéfique pour le traitement de la maladie d’Alzheimer
Des études sur le modèle animal de la maladie d’Alzheimer ont montré que 1-phenylisatin, qui se lie aux récepteurs CB2, ont réduit les lésions sur le cerveau. Les auteurs ont écrit que cette étude montre que la modulation des récepteurs CB2 peut être une cible thérapeutique pour la gestion de la maladie d’Alzheimer. »
School of Pharmacy, Bharat Institute of Technology, Partapur Bypass, Meerut, India.
Jayant S, et al. Pharmacol Biochem Behav 2015;140:39-50.

Science/Animal: Les endocannabinoïdes réduisent l’inflammation de l’arthrite en activant les récepteurs TRPV1 et TRPA1
Les médiateurs pro-inflammatoires tels que interleukin 6 (IL-6) et interleukin 8 (IL-8) sont réduits en fibroblastes sur des joints enflammés des souris après l’administration des endocannabinoides anandamide (AEA), de palmitoylethanolamine (PEA) et de l’ oleylethanolamine (OEA).Cet effet est transmis par l’activation des récepteurs TRPV1 et TRPA1.
Department of Internal Medicine I, University Hospital Regensburg, Germany.
Lowin T, et al. Arthritis Res Ther. 2015;17(1):321.

Science: Quelques articles peuvent être consultés gratuitement pendant quelque temps dans la bibliothèque the Wiley Online Library
The therapeutic potential of cannabinoids for movement disorders
Medical marijuana for cancer
Fewer specialists support using medical marijuana and CBD in treating epilepsy patients compared with other medical professionals and patients: Result of Epilepsia's survey
The role of cannabinoids and leptin in neurological diseases
Comprehensive Review of Medicinal Marijuana, Cannabinoids, and Therapeutic Implications in Medicine and Headache: What a Long Strange Trip It's Been…
Up in smoke: A neurologist's approach to “medical marijuana”
Cannabinoids in paediatric neurology
The Dilemma of Medical Marijuana Use by Rheumatology Patients
Peripherally Restricted Cannabinoids for the Treatment of Pain
Ultra low doses of cannabinoid drugs protect the mouse brain from inflammation-induced cognitive damage
Cannabidiol: Pharmacology and potential therapeutic role in epilepsy and other neuropsychiatric disorders
The case for medical marijuana in epilepsy
Cannabinoids and Hallucinogens for Headache
Complementary Therapies for Parkinson's Disease: What's Promoted, Rationale, Potential Risks and Benefits
Are medical marijuana users different from recreational users? The view from primary care
Medical marijuana
Cannabis and other illicit drug use in epilepsy patients
Medical use of cannabis: an addiction medicine perspective
Cannabinoid receptor type 1 agonist ACEA improves motor recovery and protects neurons in ischemic stroke in mice
The cannabis conundrum: Thinking outside the THC box
Cannabinoids and the Brain

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Members only

Please click here to visit the Members Only Area with a film to honour Prof Raphael Mechoulam, 
Please click here to become a member.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.