[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 08 Septembre 2015

Science/Homme: Selon un rapport de cas, la pathologie grave de l’angio-œdème répond au traitement par le cannabis

Des chercheurs de la Ben-Gurion University de Negev à Beersheba, Israël, ont indiqué dans la publication Case Reports in Immunology qu’un traitement au cannabis avait soulagé un homme de 27 ans présentant des épisodes récurrents d’angio-oedème depuis l’âge de 19 ans. Initialement, le patient répondait bien aux stéroïdes et aux antihistaminiques, mais les diverses tentatives de suppression de ce traitement avaient conduit à de nouveaux épisodes. Ces derniers mois, avant que le cannabis soit prescrit, la sévérité des attaques avaient augmenté.

Le patient avait mentionné qu’il consommait régulièrement du cannabis de manière récréative et qu’il n’était,alors plus sujet aux attaques. Les médecins lui ont donc prescrit du cannabis inhalé, et le patient a été libéré de tout symptôme pendant 2 ans. Une tentative de retirer le cannabis inhalé a conduit dans la même semaine à une nouvelle attaque. L’angio-œdème, connu aussi sous le nom d’œdème de Quincke est un gonflement soudain de la peau, des tissus sous cutanés, des muqueuses et des tissus sous-muqueux.

Frenkel A, Roy-Shapira A, Evgeni B, Leonid K, Borer A, Klein M. Life Threatening Idiopathic Recurrent Angioedema Responding to Cannabis. Case Reports Immunol 2015;2015:780824.

En bref

Inde: Subvention accordée à l’association sur le cannabis médical
La fondation Medicinal Cannabis Foundation of India a récemment été subventionnée.
Vous pouvez lire : a press release.

Science/Homme: L’extrait de cannabis a fait diminuer la spasticité de la sclérose en plaques
Il a été observé lors d’une étude clinique incluant 44 patients, qui présentaient une sclérose en plaques, une amélioration d’au moins 20% sur l’échelle modifiée d’Ashworth La moitié de ces patients avaient reçu un extrait de cannabis, l’autre un placébo. L’amélioration a été significativement supérieure avec le Sativex, par rapport au placébo (50 contre 23.5 %). L’échelle d’ Ashworth permet la mesure objective de l’intensité de la spasticité.
Scientific Institute Hospital San Raffaele, Milan, Italie.
Leocani L, et al. J Neurol. 20 août 2015. [sous presse]

Science/Animal: Le CBD freine les crises que provoque la cocaïne
Lors d’une étude sur les souris, le CBD a protégé des crises provoquées par une intoxication à la cocaïne. Ces effets ont été associés à la libération réduite de glutamate. Les auteurs ont écrit : « le CBD devrait être plus longuement observé en vue d’une stratégie d’allègement de la toxicité des psychostimulants. » Le glutamate est un neuro-transmetteur, qui peut être sur-activé suite à une lésion cérébrale et causer d’autres lésions.
Universidade Federal de Minas Gerais, Belo Horizonte, Brésil.
Gobira PH, et al. Neurotoxicology. 14 août 2015. [sous presse]

Science/Homme: Le cannabis a été associé à des capacités cognitives améliorées pour les patients présentant une psychose
Lors d’une étude incluant 133 patients qui présentaient un premier épisode de psychose, la consommation de cannabis a été associée à une cognition sociale et une vitesse de traitement meilleures.
Department of Psychology & Counselling, La Trobe University, Australie.
Arnold C, et al. Schizophr Res. 7 août 2015. [sous presse]

Science/Homme: Le nombre des spermatozoïdes est moindre pour les fumeurs réguliers de cannabis
Lors d’une étude incluant 1 215 jeunes Danois, âgés de 18 à 28 ans, et fumeurs réguliers de cannabis (plus d’une fois par semaine), il a été observé que leur sperme présentait une concentration de spermatozoïdes plus faible de 28%. Les fumeurs de cannabis présentent aussi des niveaux plus élevés de testostérone.
University of Copenhagen, Danemark.
Gundersen TD, et al. Am J Epidemiol. 16 août 2015. [sous presse]

Science/Homme: La consommation de drogue est associée à une mortalité plus importante pour les personnes présentant une maladie mentale
Dans une étude incluant 41 470 personnes schizophréniques, dont 11 739 présentaient un trouble bipolaire et 88 270 une dépression, il a été observé que l’indice de mortalité était plus élevé pour les personnes qui présentaient des troubles liés à la prise de certaines substances, particulièrement l’alcool et les drogues dures. Une légère diminution de la mortalité était observée pour ceux qui consomment du cannabis.
Mental Health Center, Copenhagen University Hospital, Denmark.
Hjorthøj C, et al. Lancet Psychiatry. 12 août 2015. [sous presse]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes participent au développemnt dela fièvre
Une nouvelle étude suggère que les endocannabinoïdes sont impliqués dans la fièvre causant des effets sur certaines cytokines, par exemple, le facteur alpha de la nécrose des tumeurs.
University of São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.
Fraga D, et al. Brain Behav Immun. 17 août 2015. [sous presse]

Science/Animal: Le jeûne stimule la synthèse des endocannabinoïdes 2-AG dans les intestins
Une étude sur les rats a montré que la privation de nourriture a stimulé la synthèse de 2-AG, qui par activation des récepteurs CB1 pourrait promouvoir l’alimentation.
University of California, Riverside, School of Medicine, USA.
DiPatrizio NV, et al. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 19 août 2015. [sous presse]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes ont prévenu les déficits cognitifs causés par la morphine
Une étude sur des rats a montré que l’inhibiteur synthétique de l’hydrolase d’amide d’acide gras, qui accroit les niveaux d’endocannabinoïdes et fait augmenter ainsi l’activité des endocannabinoïdes, protège des déficits de tolérance et de mémoire en cas d’une consommation chronique de la morphine.
Bu-Ali Sina University, Hamedan, Iran.
Hasanein P, et al. Behav Pharmacol. 13 août 2015. [sous presse]

Science/Homme: Pas de bonne corrélation concernant la concentration de THC entre salive et sang, et inhalation de cannabis avec un vaporisateur
Une étude réalisée avec des consommateurs de cannabis en bonne santé, qui ont reçu différentes doses de cannabis via un vaporisateur, a montré qu’il n’existait pas de bonne corrélation entre la concentration de THC de la salive et du sang.
National Institute on Drug Abuse, Baltimore, USA.
Hartman RL, et al. Drug Test Anal. 10 août 2015. [sous presse]

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 a stimulé la formation des cellules nerveuses de l’hippocampe
Des souris à qui l’on a donné la médication anti-épileptique valproate, ont présenté un léger recul du nombre de cellules nouvelles dans l’hippocampe (partie du cerveau). Si cette médication était dispensée avec un cannabinoïde synthétique(ACEA), qui active les récepteurs CB1, le nombre de cellules nouvelles, dans cette partie du cerveau, décroissait légèrement.
Institute of Rural Health, Lublin, Pologne.
Andres-Mach M, et al. Brain Res. 29 juillet 2015. [sous presse]

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Conférences

The Cannabinoid Conference 2017 of the IACM, 29-30 September 2017, Cologne, Allemagne. 

Déclaration

Déclaration des Droits de l’Homme en faveur de l’accès médical au cannabis et aux cannabinoïdes

Indica

A new article in Cannabinoids by Jacob Erkelens and Arno Hazekamp on Cannabis Indica.

Conférence IACM 2013

7th Conference on Cannabinoids in Medicine



Photos  
Videos online
Abstract book

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.